samedi 30 novembre 2013

La défense légitime

Il avait tout pour déplaire. Il était criminel, braqueur, récidiviste de surcroît, et en plus il s'attaque aux personnes victimes emblématiques de notre société chaque jour plus violente.
 Il est exact que les bijoutiers n'ont rien fait pour être la cible des gangsters. Ils ont profité malgré eux de la montée scandaleuse des cours de l'or. Ce n'est pas une raison pour les dépouiller de leurs biens.
Il faut lutter fermement contre la violence inhumaine de ces braqueurs.  En même temps, celui dont je parle depuis le début, Il ne faut plus lui en vouloir. Il est mort. 
Il est mort sans violence, dans le respect de la vie humaine, dans le cadre de la légitime défense. Ouf ! J'ai craint un moment qu'il s'agissait d'une volonté croissante de faire justice soi-même. J'ai craint un moment que des mouvements populistes grandissants dans ce pays influencent le comportement d'honnêtes commerçants. J'ai craint un moment que des partis extrêmes à droite de l'échiquier politique stigmatisaient et profitaient de ces situations pour faire progresser le sentiment d'insécurité, la peur en général, pour faire avancer leurs idées nauséabondes.
Non, il n'y a aucun doute, le bijoutier a bien agit dans le cadre de la légitime défense, après avoir tiré, une fois, deux fois, trois fois et quatre fois avant de se rendre compte que ses biens n'étaient plus en danger, et que sa vie ne l'a jamais été. En effet, ce braqueur n'avait pas plus de munition que d'arme réelle. Je pense que sans l'intervention de son brillant avocat, Maître Dupond-Moretti, ce pauvre bijoutier n'aurait pas bénéficié si vite du statut de témoin assisté.
Loin de moi l'idée de défendre ces criminels ; il m'est d'ailleurs tout aussi difficile d'accabler ce bijoutier même si son acte a eu pour conséquence , la plus grave qui soit, la mort d'un homme. Qu' aurais je fait à sa place ?
Seulement je mets en garde tous ses soutiens. Ils ne sont pas tous désintéressés et plein de bonnes intentions. Ce climat peut créer d'autres drames plus graves encore.
Je crains aussi que la prochaine fois qu'un braqueur tentera s'introduire dans une bijouterie, il ne le fera pas équipe  seulement d’un pistolet en plastique.
Se défendre, ok. Mais le far west, c'est terminé. Laissons travailler les pros : la police et la justice.( en plus des systèmes de sécurité).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire