mercredi 30 août 2017

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi.
Elle est constituée de nombreux axes de développement à vocation économique et sociale.
Il y a deux volets indissociables dans le contexte actuel. Un volet d'urgence sociale, de court terme et un autre fondé sur la formation qui pourrait apporter des résultats à moyen et long termes.
Les emplois aidés constituent une composante principale du premier volet.
Ils présentent au moins trois avantages : réinsèrent les personnes en difficultés en leur apportant à nouveau la dignité en plus de moyens financiers supplémentaires, les forment à une activité souvent inconnue auparavant, rendent service à la collectivité.....tout ça nécessite des moyens et un minimum de conscience sociale. Quelque chose qui ressemble à une politique de gauche.
Les résultats ne sont pas toujours probants d'un point de vue économique mais il faut laisser l'humain au centre de toutes les préoccupations.
Certes , ces humanités ne font pas une politique pour les nuls.

mardi 29 août 2017

Le premier ministre Phlippe est nul

C'est affligeant. Cet homme est déjà dépassé par ses dossiers. Il ne sait rien, n'a aucune mémoire des chiffres et n'est vraiment pas à sa place.
Juppé doit être très déçu des prestations de son poulain.
Cela dit, ce n'est pas grave. La majorité des français ignore même son existence.
Heureusement Macron semble doué pour deux. Pour faire les conneries aussi.
Le premier ministre est nullissime et moi aussi.
Ma reprise de blog est globalement nulle mais ce n'est pas grave.
Je change de thème, après la mort je choisis la nullité....thème illimité.
C'est curieux le plus lu des trois derniers billets  est le premier. Sûrement le titre et une reprise Twitter.
Au sein des billets des années 2016 et 2017, les deux plus gros succès ont été "Ne te trompe pas François " suivi de loin par " Fillon me saoule déjà ". Ce qui était globalement annonciateur de la suite des aventures des concernés.
Ah si FH m'avait écouté....
parce que finalement les premiers ministres sont toujours nuls, sauf un dans les vingt derniers années...lequel ?

vendredi 25 août 2017

La brutalité maquillée

Macron semble avoir oublié qu'il vit dans un monde de vieux.
Du haut de ses 39 ans, il veut brutaliser ces vieux Francais en leur imposant des réformes. Alors même que ce peuple est irréformable...ou plutôt il déteste les réformes, enfin c'est lui qui le dit.
Quelle erreur ! Ces vieux Francais ne détestent pas les réformes, ils souhaitent juste vivre aussi bien, sinon mieux, que la veille.
Tout ça est très con, d'accord. Seulement quand on a 39 ans, même maquillé en Dieu des dieux, peut on se projeter vers un avenir qui semble si lointain mais pourtant si proche, peut on imaginer l'angoisse de la retraite, dernière étape avant la mort ( je rappelle ma thématique quand même), la peur de manquer, son sentiment de fragilité, le futur sans projet, les projets sans avenir ?
L'augmentation de la csg pour les retraités au-delà de 1200 euros est injuste. Pourquoi ce seuil ? une somme qui doit permettre la prospérité sûrement. Pourquoi se baser uniquement sur les revenus à venir ? Les biens mobiliers immobiliers ? Un retraité avec un pavillon 1000 euros par mois, une épargne confortable et à l'opposé une retraite de 1500 euros mais avec un loyer de 600...
Ce n'est pas si simple.
Alors, le Phil barbu nous explique,en gros, que c'est pour favoriser les actifs. Ok
Donc, les fonctionnaires sont des inactifs.
Et ils maquillent tout ça en gain de pouvoir d'achat....en même temps.

mardi 22 août 2017

Le parti socialiste n'est pas mort

Le parti socialiste n'est pas mort. Depuis des mois on entend partout le PS est mort et va devenir un PC bis. Un parti d'élus locaux dévoués mais sans envergure nationale.
Il n'est pas mort. D'abord parce que je ne connais pas de mort qui débite tous les mois une cotisation, certes modeste. Ensuite, parce que Stéphane Le Foll est partout sur les médias (enfin si on fait gaffe) pour porter la bonne parole. Il y croit. Et puis, j'avoue, j'aime bien Le Foll. Evidemment ce n'est pas le plus à gauche du PS mais au moins il est fidèle.
Il est certain que la reconstruction ne va pas se faire en quelques semaines.
Mais FH a raison, "il ne faut pas demander des sacrifices inutiles aux Français". Il a tellement raison, qu'il a eu tort de nous imposer la loi El Khomri en fin de mandat. C'était mortifère.
Bon, on connaît la suite.
Finalement, je repars avec ce blog avec le thème de la mort.
Mourir, quelle affaire ? C'est dingue, après la mort on ne sait pas qu'on existait et on ne sait même pas qu'on l'ignore. Seulement si, comme disait l'autre : "je crois aux forces de l'esprit", ça se complique.
Et puis, l'homme sait qu'il va mourir. C'est son avantage sur le monde animal mais n'est-ce pas celà qui le bride ?
Un ami me disait, il ne faut pas penser à la mort plus d'une fois par jour, sinon tu ne vas pas bien.
Pourtant le PS n'est pas mort, enfin pas encore.
La prochaine fois, je vous dirais pourquoi MLP est bien morte...

vendredi 18 août 2017

Je ne suis pas mort, enfin pas encore

Je ne peux pas décemment rester sur ce billet datant de plus de six mois qui annonçait glorieusement que tous les candidats en "on" allaient perdre cette présidentielle.
Comme quoi, même les meilleurs peuvent se tromper...
Cela dit pour trois sur quatre j'avais bon, et même aujourd'hui je ne retirerai pas grand chose hormis quelques fautes d'orthographe.
Finalement, c'est bien FH qui a été réélu mais en plus jeune, avec une plus vieille...
De retour sur cette blogosphère, je constate que rien ne change. Les billets sont toujours amusants, ou bien écrits...et les commentaires toujours aussi cons. J'en ai faits aussi...je suis bien capable d'en refaire.
Alors voilà, comme disait l'autre  Fillonniste d'abord,  puis je ne sais plus, pour le moins ricardiste, je suis toujours vivant, toujours debout, pour la banane, je fais ce que je peux.
Alors, inutile de me demander si c'est bien raisonnable d'écrire à nouveau  dans ce blog....
J'espère à bientôt pour vous parler des progressistes, des socialistes, des reacs et des lepenistes car certains sont d'une espèce en voie de disparition.

PS : oh p..., j'allais oublier, je suis Barcelone...pour un peu, ils gagnaient ces cons

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...