vendredi 25 août 2017

La brutalité maquillée

Macron semble avoir oublié qu'il vit dans un monde de vieux.
Du haut de ses 39 ans, il veut brutaliser ces vieux Francais en leur imposant des réformes. Alors même que ce peuple est irréformable...ou plutôt il déteste les réformes, enfin c'est lui qui le dit.
Quelle erreur ! Ces vieux Francais ne détestent pas les réformes, ils souhaitent juste vivre aussi bien, sinon mieux, que la veille.
Tout ça est très con, d'accord. Seulement quand on a 39 ans, même maquillé en Dieu des dieux, peut on se projeter vers un avenir qui semble si lointain mais pourtant si proche, peut on imaginer l'angoisse de la retraite, dernière étape avant la mort ( je rappelle ma thématique quand même), la peur de manquer, son sentiment de fragilité, le futur sans projet, les projets sans avenir ?
L'augmentation de la csg pour les retraités au-delà de 1200 euros est injuste. Pourquoi ce seuil ? une somme qui doit permettre la prospérité sûrement. Pourquoi se baser uniquement sur les revenus à venir ? Les biens mobiliers immobiliers ? Un retraité avec un pavillon 1000 euros par mois, une épargne confortable et à l'opposé une retraite de 1500 euros mais avec un loyer de 600...
Ce n'est pas si simple.
Alors, le Phil barbu nous explique,en gros, que c'est pour favoriser les actifs. Ok
Donc, les fonctionnaires sont des inactifs.
Et ils maquillent tout ça en gain de pouvoir d'achat....en même temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...