vendredi 28 novembre 2014

Le blogueur suffisant mais pas nécessaire

C'est l'histoire d'un blogueur qui se croit de droite. Il est Sarkozyste tendance FN ou FN tendance Sarkozyste. Peu importe, c'est un vrai réac pas très heureux, en quelques mots, mal dans sa peau. En tous cas, c'est ce qu'il en ressort à lecture de ses billets.
Je précise qu'en aucune manière je ne juge l'homme (j'aurais honte, je ne le connais pas et même je ne me le permettrais pas), je n'exprime qu'une opinion sur le blogueur qui se livre un peu, certes, mais le blogueur n'est peut être que l'ombre ou la caricature de l'homme ?
Il emprunte son nom de scène au marin Maltais héros d'une BD créée par Hugo Pratt. La raison lui appartient, passons.
Il se particularise par une notion bien à lui de la démocratie. Il ne supporte pas la contradiction sur son blog. Quand elle existe, il la supprime, il l'interdit.
Il pense détenir la vérité, la seule, l'universelle et ne peut envisager la critique. Tout opposition est une offense et ses opposants sont bêtes ou au moins dépourvus d'intelligence et de bon sens. Ses billets sont plein de suffisance. Lorsqu'ils se veulent humoristiques, ils sont pour le moins ridicules. Certains se veulent profonds, réfléchis, ils ne sont que prévisibles, étriqués, sans aucune ouverture d'esprit. Il ne doute pas, sûrement pas, jamais et  se prend tellement au sérieux...
Quelques exemples :
Évidemment, il est contre la reconnaissance d'un État Palestinien. Il écrit que la chose est compliquée mais cela ne l'empêche pas d'en faire un billet peuplée de lieux communs sans aucune modestie ou bémol.
Dans un autre article, à chacun son racisme, il affiche son  Islamophobie. Et puis, que connaît il des associations qui luttent contre la pauvreté ? Il semble bien tout ignorer de ce monde.
Un peu plus loin, il met en pâture, à ses fervents soutiens, une tribune publiée par l'hebdo sûrement gauchisant Le Point. Il ironise avec ses moyens. Que tout ça est petit, que c'est suffisant ...
Ailleurs, il met en avant le peu d'écho dans les médias des progrès médicaux dans le cadre des interventions chirurgicales sur des fœtus,  et ce, pour mieux remettre en cause la loi autorisant l'avortement.
Bref, la liste est longue.
Bien entendu, il critique vertement Juppé, qui est de gauche, et encense Zemmour qui est proche du génie. Je vous laisse imaginer les qualificatifs attribués à FH.
Quelques uns, de sa centaine de lecteurs quotidiens, n'hésitent pas à pondre des commentaires souvent ignobles, immondes, d'une méchanceté et d'une hargne parfois mal contenues. Tellement bien que ses articles semblent modérés en comparaison.
Après tout, peut être, joue t'il un rôle ? Ses opinions sont peut être loin de tout ça....et il s'amuse avec ses lecteurs.... Et son blog ne serait qu'un exutoire pour réac coincé ?

27 commentaires:

  1. Je crois qu'il joue un rôle mais contre lui. Ça fait longtemps que je le connais. Il est entré dans un trip, un style,... qu'il avait pas au début.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il joue un rôle. Il radicalise certaines de ces opinions.

      Supprimer
  2. Il est surtout frustré de ne pas être un vrai réac.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y aune part de frustration, c'est évident. Mais pour fidéliser son public, il surjoue.

      Supprimer
  3. J'imagine que vous faites partie des gens qui croient (oui, c'est une croyance depuis sainte mère shoah) que les races n'existent pas.
    Admettons cette hypothèse, mais alors pourquoi évoquer la notion de racisme à tout bout de champ (hormis le fait que vous n'ayez pas grand chose d'autre dans votre magasin idéologique)?
    De surcroit lorsqu'il s'agit de chier sur une superstition orientale, quel putain de rapport avec la race?

    Moi, si je suis convaincu que les dinosaures n'existent pas et qu'un type vient me dire qu'il croit que Jésus est le fils du roi des dinosaures, je ne vais pas chercher à le crucifier pour autant. Je m'en branle et le laisse déblatérer.
    A moins, bien entendu, que je ne sois pas vraiment convaincu par ce que je raconte ou que je sois incapable de faire autre chose que réciter bêtement partout mon petit catéchisme ignorant.

    Les antiracistes et autres petits délateurs des prétendues phobies des autres n'ont aucune colonne vertébrale. Seules leurs béquilles idéologiques leur donnent l'illusion de tenir encore debout sur leurs petites pattes flageolantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien Éric, ça faisait longtemps. Vous m'avez déjà lu, vous savez donc tout ça aussi bien que moi. Vous êtes toujours le roi de la métaphore.
      Désole mais la colonne vertébrale il y en a une et solide : l'humanisme et je dirais même si j'étais catho pratiquant, l'amour de son prochain...avec un mix de tolérance

      Supprimer
  4. C'est fou ce que ce brave Corto peut occuper l'esprit des blogueurs de gauche ! Cela vire à l'obsession… Je finirais presque par être jaloux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas d'obsession mais il fait son intéressant avec sa cour et c'est chiant. C'est dommage car je pense que je pourrais le trouver sympa....
      En ce qui vous concerne, vos billets sont plus orientés sur la littérature du passé, plus difficile d'accès pour le réac moyen...et sans vouloir vous flatter, votre jeu est bien plus élaboré.

      Supprimer
  5. Messieurs lorsque je vois le temps que vous passez à vomir vos frustations sur les blogs malgré votre culture et intelligence je comprends pouquoi les dames se rapprochent entre elles. Faute dhommes on obtient le mariage entre nous. Notre film avc adele. Et même une chanson de hft et jeanne cherhal. Cest Lannee des lesbiennes. Ou sont les hommes? Ils se jalousent entre eux sur des blogs. Bravo. Cest pathétique.

    RépondreSupprimer
  6. Messieurs lorsque je vois le temps que vous passez à vomir vos frustations sur les blogs malgré votre culture et intelligence je comprends pouquoi les dames se rapprochent entre elles. Faute dhommes on obtient le mariage entre nous. Notre film avc adele. Et même une chanson de hft et jeanne cherhal. Cest Lannee des lesbiennes. Ou sont les hommes? Ils se jalousent entre eux sur des blogs. Bravo. Cest pathétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre commentaire est passé cette fois.
      En effet, c'est très con. Si encore, c'étaient des joutes intellectuelles....
      Très belle chanson, mais je ne l'ai écouté qu'une fois...problème de logistique qui va se résoudre

      Supprimer
  7. Tiens, vous avez récupéré une folle anonyme et inculte ! Bravo, c'est le signe d'une notoriété sans cesse grandissante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment êtes vous certain que c'est une femme ? Et pourquoi inculte ? Vous n'êtes vraiment pas gentleman ou alors vous êtes jaloux ?

      Supprimer
  8. Drôle!!! La réaction immédiate avec insulte gratuite pour les intéressés. Tout à fait prevue. Rien doriginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laissez. Dans ma jeunesse ( qui n'est vraiment pas si loin) on disait que la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe...
      C'est ça, non ?

      Supprimer
  9. Monsieur de la Fontaine a écrit :

    Le long d'un clair ruisseau buvait une colombe,
    Quand sur l'eau se penchant une fourmis y tombe;
    Et dans cet océan l'on eût vu la fourmis
    S'efforcer, mais en vain, de regagner la rive.
    La colombe aussitôt usa de charité:
    Un brin d'herbe dans l'eau par elle étant jeté,
    Ce fut un promontoire où la fourmis arrive.
    Elle se sauve ; et là-dessus
    Passe un certain croquant qui marchait les pieds nus.
    Ce croquant, par hasard, avait une arbalète.
    Dès qu'il voit l'oiseau de Vénus,
    Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.
    Tandis qu'à le tuer mon villageois s'apprête,
    La fourmis le pique au talon.
    Le vilain retourne la tête.
    La colombe l'entend, part et tire de long.
    Le soupé du croquant avec elle s'envole :
    Point de pigeon pour une obole.

    je peux signer la folle inculte ?

    RépondreSupprimer
  10. Ce blogueur suffisant vient d'écrire un billet qui me ferait presque regretter le mien.
    Il subit des insultes immondes. L'homophobie, comme le racisme et le sexisme, est intolérable. Je suis évidemment completement solidaire et je suis horrifié. Ces types sont monstrueux, plein de méchanceté et de bêtise.
    Seulement voilà, il ne faut pas se raconter d'histoire, politiquement ils sont a la droite de la droite, toujours, jamais à gauche. Est ce que cela peut aider à reflechir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça, je n'en mettrais pas ma main au feu.

      Il existe une homophobie de gauche, d'ailleurs très semblable à l'homophobie de la droite tradi, et très prégnante dans notre société.

      Elle s'appuie sur:

      - la virilité du travailleur masculin et la protection de son emploi par la valorisation de sa force physique (en contrepartie d'un salaire);
      - l'hostilité au mélange des genres: les homos sont identifiés comme des gens qui vont d'un bord à un autre, donc qui sont capables de transgresser les frontières de classes, structurantes de la lutte du même nom, autrement dit des ennemis;
      - l'appartenance supposée des homos aux fameuses "classes bourgeoises": l'homo est considéré comme une personne qui a suffisamment de temps pour être un "jouisseur", donc un rentier dégagé du souci d'avoir à assurer son quotidien par le travail;
      - ensuite et ce n'est pas le moindre: figurez-vous que la gauche est elle aussi attachée à la famille et qu'elle perçoit elle aussi dans l'homosexualité un danger pour la cohésion de ce qu'elle considère comme une institution: à gauche ou à droite, on considère la famille comme une institution et l'homosexualité comme un trouble qui peut porter atteinte à son bon fonctionnement;
      - enfin, aussi bizarre que cela puisse paraître, la gauche est très attachée à la nature et identifie l'homosexualité comme un acte "contre nature", pas sur un plan religieux comme le fait la droite tradi, mais sur le plan de la pollution: pour la gauche, l'homosexualité est une "pollution" qui perturbe un ordre naturelle dédié à la production de l'être humain dans un écosystème où il est prévu que la mâle s'accouple avec la femelle pour produire un nouveau militant du parti communiste, viril quand il s'agit d'un homme, ou soumis quand il s'agit d'une femme.

      Le logiciel de gauche n'est pas plus sympa avec les homos que le logiciel de droite, faut pas croire.

      Dsl pour la longueur.

      Supprimer
    2. Non vous vous trompez, je ne connais aucun mec de gauche homophobe. Je ne parle pas de celui qui vote socialo ou autre tous les cinq ans, le type dont les convictions sont affirmées encarte ou pas...à gauche il n'y a pas d'homophobe, pas de plus de raciste....après peut être des antisémites a la gauche de la gauche, d'accord

      Supprimer
    3. Tu déconnes ? Pas d'homophobe et de raciste à gauche ? On croit rêver. Ça mériterait un billet.

      Pour le racisme, c'est évident. Les types qui luttent contre le racisme accordent une préférence aux types qui ne sont pas blancs. Le pire est porté par les antiracistes noirs qui rapportent tout à la couleur de la peau.

      Quant à l'homophobie, j'ai failli en faire un billet ce matin. tu as déjà bossé dans une boîte avec une majorité de mecs de gauche et un homosexuel "affiché" ?

      Tiens je vais en faire un billet (sans lien, je suis avec mon iPhone).

      Supprimer
    4. Ils sont de gauche comme corto
      Moi je parle des gens avec des convictions, s'ils sont homophobes il faut qu'ils rendent leur carte. On n'est pas de gauche parce qu'on vote à gauche.
      La charte du PS rappelle ces principes fondamentaux. Après, personne n'est parfait, mais se penser de gauche et être raciste, sexiste et homophobe, y a problème . C'est comme se penser de droite et être a fond pour la redistribution des richesses et l'augmentation des impôts, ou être de la gauche radicale et jouer en bourse, ou écolo et être pour les centrales nucléaires...ce ne sont pas que des clichés, ça doit refléter aussi une réalité .
      L'homophobie disparaît peu à peu dans les milieux éduqués mais il restera toujours des brutes épaisses néanmoins très cultivées

      Supprimer
    5. Corto n'est pas de gauche. Il se revendique homosexuel de droite.

      Supprimer
    6. Et sinon, ça n'est pas un peu ennuyeux, à la longue, de vivre perpétuellement dans le monde de Oui-Oui ?

      Nicolas : dans les homosexuels de droite, vous avez oublié Renaud Camus. (J'en sais d'autres, et des connus, mais on ne va pas se mettre à "outer" non plus…)

      Supprimer
    7. Nicolas, dire que Corto était a gauche, était une blague évidemment.
      Ok, je suis manichéen mais ça m'amuse aussi. L' homophobie violente, ça existe toujours et elle est a droite, et, c'est vrai souvent bien à droite. Il suffit de lire les journaux.
      Didier, c'est très chiant d'être dans un monde de oui oui, je vous le confirme. Être déçu sans arrêt par ses contemporains....et puis être plein d'illusion dans l'être humain. Considérer, contrairement à une personne de droite, l'homme est fondamentalement bon.
      Cela dit, ça doit être encore plus chiant de penser que ce passe a jamais révolu eest le seul temps dans lequel il était agréable de vivre, que toutes ces valeurs ont disparu ....bref que même le rêve n'est plus permis

      Supprimer
  11. Didstat,

    Si vous me dites que dans votre environnement vous n'avez pas d'homophobes, je vous crois et je vous en félicite car vous êtes bienheureux.

    Si vous affirmez que la gauche est naturellement plus vertueuse que la droite parce qu'elle serait exempte de tout mauvais sentiment à l'égard de tel ou tel groupe humain, j'ai des doutes.

    Sur le fond et en ce qui concerne les homos, retenons simplement que le gay-friendly n'est pas un marqueur politique spécifique à un camp ou un autre, ce qui est plus positif que de dire qu'il existe une hostilité anti-homo dissimulée dans chaque bloc idéologique.

    Le seul bloc idéologique qui ne prenne pas la peine de dissimuler son hostilité, c'est les tradis cathos, et encore, pas tous, car ils se réfèrent au catéchisme de l'Eglise, qui analyse l'orientation homosexuelle comme un trouble de l'âme et la consommation de l'acte comme un péché.

    RépondreSupprimer
  12. Comment les oublier puisqu'on n'arrête pas d'en parler?

    Mais, les "musulmans" ne sont pas un bloc idéologique. L'islam pourrait en être un, mais c'est un tel foutoir sur un plan idéologique justement que j'hésite à employer le terme de "bloc".

    Rubik's cube serait plus approprié. Et ça colle assez bien avec l'image de la mosaïque.

    RépondreSupprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...