lundi 24 novembre 2014

L'ingratitude, est elle de droite ?

Quand je lis toutes les saloperies que les gens de la droite radicale disent sur Juppé, j'ai envie de vomir.
Ces gens là s'imaginent comme la fine fleur de la nouvelle droite française, ils ne sont que de vieilles ronces dont les fruits sont pourris.
Pour quelles raisons les militants de l'UMP se radicalisent à ce point ? Est ce que pour militer aujourd'hui, il faut être la caricature d'un caractériel réac ou même facho ?
Lorsque le hasard, qui fait bien mal les choses, me fait subir un échange entre deux militants, j'avoue rencontrer quelques difficultés à les distinguer d'adhérents FN, normalement bien plus rugueux.
Cela dit, la façon dont certains militants socialistes traitent FH n'est guère mieux, avec le respect et la tolérance en plus ...quand même.
Mais enfin, t'es de droite et tu siffles Juppé ? On est descendu bien bas.
de Gaulle doit se retourner dans sa tombe.

Heureusement pour se consoler de toutes ces infamies, il y a le dernier HFT...il est magnifique, textes, rythmes, mélodies...plus tard dans un prochain billet...

4 commentaires:

  1. « Mais enfin, t'es de droite et tu siffles Juppé ? »

    Juppé ayant apparemment décidé de muer en homme de gauche, mais néanmoins de se faire élire par les électeurs de droite, il me paraît normal que la couleuvre soit difficile à avaler…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juppé ne s'est pas mué en homme de gauche, il a tjrs été centre droit et n'a pas changé. En revanche, l'UMP s'est droitisée, au point de ne différer du FN que sur la forme. Elle parvient donc de moins en moins bien à réaliser la synthèse entre ses courants, comme le PS du reste, qui se gauchise.

      Dans cette dynamique l'aile gauche de l'UMP est marginalisée, ce qui se traduit par des quolibets et autres amabilités à l'égard des colombes du parti, surtout lorsque la réunion en question est organisée par l'aile dure de l'UMP.

      On est dans une dynamique de radicalisation des ailes dures des partis politiques, sous la pression des militants bas du front: dans chaque parti, la chasse aux colombes est ouverte. A droite Juppé se fait saquer, et à gauche ça donne le Hollande bashing.

      Supprimer
    2. Juppé de centre-gauche ? Vous avez la mémoire très courte ou alors vous êtes bien jeune ! Relisez le programme du RPR au temps où il présidait à ses destinées, vous verrez ! Je vous parle du temps où Juppé était vomi par la gauche…

      Supprimer
    3. Je signe des deux mains ce que vous dites tschok. Je suis tellement d'accord que j'aurais pu écrire votre commentaire.
      Il est exact, qu'il a été déteste par la gauche notamment en 95. Pour ma part, je ne l'oublie pas. Tschok parle de centre droit et non gauche.
      Il est issu de la sphère ch iraqienne et a toujours était ami avec Bayrou. il n'est donc pas la nouvelle icône de la gauche. Mais les socialistes le respectent, ce qui n'est pas le cas de l'ex ou pire de la blondasse bretonne qui copine avec Poutine.

      Supprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...