mardi 22 août 2017

Le parti socialiste n'est pas mort

Le parti socialiste n'est pas mort. Depuis des mois on entend partout le PS est mort et va devenir un PC bis. Un parti d'élus locaux dévoués mais sans envergure nationale.
Il n'est pas mort. D'abord parce que je ne connais pas de mort qui débite tous les mois une cotisation, certes modeste. Ensuite, parce que Stéphane Le Foll est partout sur les médias (enfin si on fait gaffe) pour porter la bonne parole. Il y croit. Et puis, j'avoue, j'aime bien Le Foll. Evidemment ce n'est pas le plus à gauche du PS mais au moins il est fidèle.
Il est certain que la reconstruction ne va pas se faire en quelques semaines.
Mais FH a raison, "il ne faut pas demander des sacrifices inutiles aux Français". Il a tellement raison, qu'il a eu tort de nous imposer la loi El Khomri en fin de mandat. C'était mortifère.
Bon, on connaît la suite.
Finalement, je repars avec ce blog avec le thème de la mort.
Mourir, quelle affaire ? C'est dingue, après la mort on ne sait pas qu'on existait et on ne sait même pas qu'on l'ignore. Seulement si, comme disait l'autre : "je crois aux forces de l'esprit", ça se complique.
Et puis, l'homme sait qu'il va mourir. C'est son avantage sur le monde animal mais n'est-ce pas celà qui le bride ?
Un ami me disait, il ne faut pas penser à la mort plus d'une fois par jour, sinon tu ne vas pas bien.
Pourtant le PS n'est pas mort, enfin pas encore.
La prochaine fois, je vous dirais pourquoi MLP est bien morte...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les gilets jaunes et moi

Tous les sentiments m'auront traversé depuis la naissance de ce mouvement complètement inédit, les gilets jaunes. Après la sympathie, l...