mercredi 20 novembre 2013

Why not ?

J'ai rencontré un succès international avec mon premier article. Plus de quatre cents américains sont venus errer sur mon blog sans y comprendre un traître mot évidemment, attirés seulement par la conjugaison de why et Didstat.
Je renouvelle l'expérience car l'occasion est trop belle. Avec meeting en plus, ils vont peut être comprendre qu'en 2013 en France on est encore obligé de lutter contre les extrémismes et notamment le racisme comme 30 ans auparavant.
Durant cette période, j'avais exhibé fièrement cette main pendant des semaines. A l'époque, j'étais certain que nous étions en train de tourner définitivement une page noire, brune ou grise de l'humanité. Bêtement, inutilement j'avais percé, troué même nombre de polos ou chemises. Je pensais que cette gageure serait vaincue pour toujours. Comme on peut penser aussi à tort que le progrès social  est acquis pour toujours. Il convient plutôt de se demander si tel acquis peut dans ses dispositions freiner le progrès social dans sa globalité.
J'arrête là les lieux communs, et pour faire un lien avec mon billet précédent, je me demande si la droite sociale (oui je sais, oxymore) va lutter aussi contre tous les extrémismes ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...