jeudi 28 novembre 2013

Les vieilles peurs des néocons

Avant même le dossier du Point, on pouvait s'en apercevoir tout au long de certaines émissions  ou à longueur d'articles, les conservateurs d'un genre nouveau sont à la mode. Certains pensent même que leurs idées sont majoritaires en France.
Alors c'est vrai, ils m'intéressent plus que Valérie Pécresse par exemple (sous mes yeux face à Moscovici). Ils remettent en cause des idées qu'on pouvait penser irrémédiablement enracinées dans notre société, l'organisation politique, nos vies quotidiennes. A mes yeux ils ont tort sur tout, mais leurs arguments intelligemment avancés et leur culture habilement utilisée permettent de prendre du recul, d'imaginer des corrections sur tel système ou telle organisation.  En clair de faire l'effort d'analyse sur des sujets d'apparence évidents.
Ils sont contre l'euro. Tous ne prêchent pas pour un retour au franc mais ils veulent mettre en œuvre de systèmes qui permettraient de reprendre le contrôle total de la monnaie au détriment de la banque centrale. En tout cas, pour eux, sa mise en circulation fut une erreur.
Dans le même ordre d'idée, ils sont contre l'Europe, sans le dire vraiment . En réalité, ils sont résolument opposés à un politique étrangère commune, à une politique économique commune, à une politique sociale homogène .....
Et puis, ils sont antimondialistes. C'est l'aspect le plus complexe car il peut varier en fonction des sensibilités. Certains pourraient même exprimer leur adversité à la mondialisation avec des arguments  racistes ou islamophobes.
L'introduction du dossier du Point liste aussi leur opposition au libéralisme. C'est moins flagrant mais
 lorsqu'elle est avérée, cette particularité s'attache surtout a la critique de la société libérale plutôt qu'au libéralisme. Souvent, toute évolution sociétale leur parait suspecte.
Il est probable que je ne lirai jamais ce dossier du Point (3ième citation) mais cette nouvelle appellation me plait bien. D'ailleurs, je crains que dans la rédaction de ce journal quelques exemplaires de néocons soient aussi bien identifiés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...