mardi 19 novembre 2013

La droite sociale


  1. C'est idiot mais à chaque mouvement de blocage des camionneurs             , je pense à Allende . Vous comprenez bien qu'il s'agit ici de ceux des patrons routiers. Au Chili en septembre 1973, ils étaient à l'origine des manifestations qui ont abouti au coup d'état de Pinochet. En 1981, les premiers à manifester contre la gauche enfin revenue au pouvoir, c'était eux aussi.
Aujourd'hui, leurs protestations n'ont rien d'original. Elles convergent avec celles de nombreuses autres catégories, toutes éprises de l'intérêt général.
Toutes ces fédérations, associations professionnelles, entrepreneurs petits ou grands ignoraient tout du grenelle de l'environnement, tout de l'écotaxe. Ils faisaient sûrement confiance à Sarko et ses compagnons pour renoncer à sa mise en place.
La droite n'est plus là et tous ces gens luttent pour leurs petits sous, leurs petits fautpasqueçachange, leurs petits territoires, leur petite pollution....alors ils mettent un bonnet ou se transforment en volatiles, pigeons, poussins....
C'est vrai, il est sain pour la démocratie que les personnes se défendent, mais ce conglomérat d'intérêts particuliers devient insupportable.
Pour ceux qui doutent je leur conseille d'écouter Laurent Wauquiez  représentant la droite sociale au sein de l'UMP, notamment dans "on n'est pas couche". C'est un vrai bonheur.  J'écrirai deux mots un jour sur sa proposition phare et surtout très populiste : obliger les bénéficiaires du RSA a travailler au moins cinq heures par semaine afin de retrouver la dignité. D'abord un petit tour dans les centres d'hébergements pour sans abri du type Halte nuit et on en reparlera. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...