mercredi 1 janvier 2014

Le blog art

À voir près de la rue Ste Catherine à Bordeaux
Le passage d'une année à l'autre est probablement hyper important pour l'humanité. Cela occupe des gens, des heures, des jours voire des mois avant l'heure H. Les dernières secondes sont décomptées fébrilement par des millions  de personnes en même temps.
Sociologiquement je suis certain que cette curieuse tradition doit être passionnante à observer à travers les générations, les cultures, peut être même les civilisations. 
Nous sommes en 2013 et nous aborderons notre nouvel horizon dans quelques minutes pour le pire ou le meilleur. Pour le meilleur, c'est à la culture que je pense. Elle s'enrichit en s'imprégnant des œuvres passées mais aussi grâce à de nouveaux artistes ou de nouvelles expressions. Le blog en est une.
Sauf pour quelques uns, ce n'est pas un art mais c'est devenu en moins de dix ans un média important dans la vie des internautes ou des blogueurs eux-mêmes.
Mais au fait, qu'est-ce qu'un blogueur ? S'interroge t' il sur ce point ? A quoi doit il son existence ? Sont ils éternels dans ce paysage virtuel ?
Cette dernière question les préoccupe vraiment. En fait, les blogueurs prennent déjà beaucoup de temps à parler d'eux mêmes, à débattre entre eux.
Écrivant moi-même depuis près de deux mois dans ce blog de débutant, j'ai rédigé un billet sur cet univers, ce nouveau monde pour moi (suis souvent en retard), la blogosphère. Il est bien naïf et pétri d'erreurs ((l'article) mais je le laisse comme témoin de mon apprentissage. Moins de dix jours de blog et déjà le besoin d'en parler.
L'influence des blogueurs à grandi au cours de la décennie précédente et s'accélère lors d'échéances ou de débats societaux fondamentaux ou même des questions accessoires dont ils  feignent ignorer son caractère secondaire.
Certains ont commencé à écrire, à alimenter leur blog et le blog du copain par amitié, par volonté de débattre, pour changer des engueulades de comptoir, pour aller plus loin que des commentaires d'articles de journaliste, pour choisir les sujets de débats....
Ils veulent faire avancer une opinion mais avant tout cette expression devient un besoin, une addiction peut-être. Ils écrivent avant tout pour eux ( eux comme moi).
Exhibitionnistes , ils le sont mais à la mode internet : on sait tout mais à peu près, car l'intime est sans intérêt.
Leftblog, réacosphere, on rencontre même de bien sympathiques et cultivés royalistes.
Même sur le tard je trouve ça très enrichissant.
Et puis, comme dans toute discipline, il y a les maîtres. En l'état de mes observations et de mes échanges j'en ai distingué deux (mais les autres blogs en lien sur ma page d'accueil sont tout aussi pertinents).
Ces deux là, tout les oppose mais un rien les réunit. Il s'agit de Nicolas Jegou et Didier Goux. L'un est  un blogueur de gouvernement, l'autre est un opposant. Le premier est doté d'une blogorrhée (logorrhée de blog , billet interminablement intéressant), l'autre d'un talent littéraire indéniable.
Je ne connais pas l'un et l'autre m'a oublié, mais ce sont des types qui méritent d'être lu sans préalable.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire