lundi 13 janvier 2014

Le confusionnisme

Je me demande par quelle magie on peut à la fois séduire des jeunes de banlieue souvent de la nième génération d'émigrés black, beur de religion musulmane et des petits blancs contaminés par les idées lepenistes, c'est à dire le vide sidéral.
De fait, il faut d'abord être sensible à une bonne dose de vulgarité mais après tout, cela peut être accepté, ça se veut de l'humour. Qui n'a pas ri bêtement à une blague de Bigard ? 
Mais là, on est loin de tout ça. Dieudonne, le mal nommé utilise tous les stratagèmes. Après avoir eu un mal fou à faire comprendre à ses anciens amis qu'il était antisémite, il réussit à faire dire à ses quelques spectateurs qu'il n'est qu'un antisioniste. Ah bon, antisionisme c'est bien, ça fait intellectuel,  ce n'est pas honteux. En réalité, dans le monde occidental, les antisionistes sont surtout présents dans l'extrême gauche particulièrement dans les années 70. Je résume et je simplifie mais à cette époque l'extrême gauche souhaitait avant tout lutter contre le nationalisme juif et sa volonté d'étendre sa puissance en annexant de nouveaux territoires en Palestine et ailleurs. Tout ça est bien compliqué car certains religieux juifs peuvent se considérer comme antisionistes....
Dieudonné est loin des gauchistes pour plein de raisons en dehors même de sa volonté de faire du fric et encore du fric. En effet, son allié le plus charismatique est Jean-Marie Le Pen. Par le simple principe, les ennemis de mes ennemis sont mes amis (personne n'a oublié " les chambres à gaz , un détail de l'histoire...). Je cite Le Pen mais Soral, qui a quitté le FN car trop modéré est aussi son ami. Dieudonné est donc antisémite mais pas seulement, il prône l'antisémitisme dans ses prestations, il est donc hors la loi mais pas seulement, il soutient aussi le FN (tellement embarrassée, la fille de son père ne sait plus comment s'en sortir, elle a déclaré que son père aimait les parias ...), mais pas seulement, il a rencontré l'ancien président iranien Ahmadinejad, mais pas seulement, il soutient aussi la cause islamique.....il perd de vue la seule cause qui aurait pu l'honorer, celle de la mémoire de l'esclavage....
Bref, dans l'art du confusionnisme, il se croyait le maître. Il ne montre que son délire paranoïde.

Il était temps qu'il soit interdit car il entraînait toute une jeunesse parfois perdue, parfois trompée dans       ses délires racistes où l'humour n'a plus sa place. La liberté d'exprimer l'infamie ne peut être tolérer même dans une démocratie la plus tolérante du monde (les fondements de la social démocratie sont la tolérance et l'humanisme).

Pour terminer une anecdote  : suite au soutien bien innocent que j'ai apporté au talentueux Nicolas Bedos dans fb, je me suis fait injurier par une vingtaine de personnes. Qui étaient elles ? Des FN, des bonnets rouges, des jeunes de banlieue....probablement sympathiques individuellement mais prêts à insulter n'importe qui pour défendre des idées dont ils ignorent la portée.
Il était temps.

4 commentaires:

  1. Une question : comment peut on aimer dieudonne. Aller à ces spectacles. Dune part. Et dautre part aduler et militer pour melenchon ? Je ne comprends pas un jeune de 24 ans agissant de la sorte. Un jeune ayant eu une bonne éducation et fréquentant des amis de toutes nationalités et religions.

    RépondreSupprimer
  2. Ça existe....une période d'incertitude, mal dans sa peau....mais ça ne devrait pas durer...un sentiment révolutionnaire non canalisé ? Probablement à le recherche d'un modèle ?

    RépondreSupprimer