samedi 4 janvier 2014

Nommé Désir

Que reproche t'on vraiment à Harlem Désir ?
D'abord son élection, avec les yeux d'un militant  lambda, on peut considérer qu'elle n'a pas été des plus transparentes. L'autre choix du moment semblait être Cambadélis....pas terrible non plus.  En fait, l'objet de ce billet n'est pas de critiquer cet homme qui est de grande valeur par ailleurs, mais simplement de se poser la question de la pertinence du casting.
La fonction est de la plus haute importance. Il faut avoir à l'esprit que la plupart des premiers secrétaires ont été candidats à l'élection présidentielle ou très proches de l'être.
J'ai un peu de mal à imaginer Harlem Désir dans cette situation. Son charisme indéniable durant sa carrière associative, apparaît bien faible à ce poste.
A part ça, il a fait quelques erreurs retentissantes et n'apparaît pas comme un soutien déterminant comme pouvait l'être Hollande pour Jospin.
Ses casseroles ne sont pas catastrophiques. Il a quand même un point commun avec Jean Vincent Placé, il semble que le montant de ses amendes impayées ait été très important dans les années 90. C'est sûrement la raison pour laquelle il a adhéré à Génération Écologie avant le PS....
Somme toute, son avenir ne semble pas très rose. Indirectement, le remaniement gouvernemental post électoral devrait lui être fatal. Mais siéger à Strasbourg, ce n'est pas honteux....


4 commentaires:

  1. On lui reproche d'être mauvais. Faut il en parler plus ?

    RépondreSupprimer
  2. Avec deux élections cette année, c'est embêtant.....peut être pour l'aider à partir ?

    RépondreSupprimer
  3. S'il n'a payé ses amendes, il n'y a qu'à interdire ses spectacles et l'embastiller dans la même cellule que Dieudonné !

    RépondreSupprimer