jeudi 23 janvier 2014

Pas de vague

Il y a quelque temps Copé s'interrogeait sur l'ampleur de la vague. Combien de villes allaient basculer à droite ? Quelle allure aurait la victoire à Paris ? Et dans le sud ouest, Toulouse et Pau reviendrait enfin (pour Pau) à la droite, c'était certain.
A deux mois du premier tour, il n'est plus question de vague bleue. Le gain de villes importantes est plus que douteux. Le risque de triangulaires est majeur.
J'irais même plus loin en pronostiquant plusieurs victoires de la gauche. Bordeaux, ce sera très dur mais le fringant Jean Claude Gaudin va pouvoir enfin se reposer pour laisser Marseille au successeur de Gaston Deferre. Localement, j'ai aussi de très bons espoirs de voir basculer à gauche des villes moyennes comme Talence et surtout Villenave d'Ornon.
La gauche va battre (enfin) le Gaudin Villenavais, en place depuis 1995.....




3 commentaires:

  1. Et à par battre la droite, ce leitmotiv éternel, vous avez d'autres objectifs pour gérer une collectivité ?

    RépondreSupprimer
  2. Désolé je n'avais pas vu votre com.
    Puisque vous me demandez http://martinejardine.fr/le-programme-en-detail/

    RépondreSupprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...