mardi 17 mars 2015

L'illisibilité de la droite


Pour faire un effet de style la droite villenavo-bèglaise a imprimé son programme en choisissant de jouer sur le contraste gris tres clair/noir soutenu des caractères ( la photo n'est que l'image de la réalité).
Au final, leur prose est illisible. Ainsi, on ne perd rien, surtout pas notre temps à essayer de décripter ces billevesées.
Dans la partie lisible, on apprend quand même que PP maire de VO depuis 20 ans, présenté sans étiquette, soutient ces candidatures avec ferveur. Ce type qui est un caractériel de droite dure a l'ambition d'avoir un pied dans la sphère departementale après s'être installé à la Métropole, dont par ailleurs il conteste la légitimité.
Vous me suivez.
 Il est vice Président de la Métropole, perçoit une indemnité pour cela, mais ne souhaitant pas perdre le moindre petit pouvoir au sein de sa commune, il est opposé à cette nouvelle collectivité et à l'étendu de ses compétences. Par contre, il veut bien mettre un de ces adjoints au département afin de le manipuler pour ces petits projets communaux d'un autre temps. Cet homme est dépassé et voudrait imposer un de ces valets au canton. VO qui est une commune déjà bien marginalisée le serait un peu
plus.
Ces gens sont illisibles et dangereux pour l'avenir du canton.

6 commentaires:

  1. Et oui notre maire veut le beurre et l'argent du beurre mais surtout pas les inconvénients. Il "dit" que s'est pour le bien des villenevais il s'est fou comme de sa première chemise.Vous avez bien décrit notre maire. Mais oublié de préciser 2 choses : 1°) il se dit "sans étiquette" mais après l'élection de son 1er mandant dès le lundi la majorité (sauf une) ont sortit leur carte du RPR ou UDF (droite et centre droite) à l'époque. Aujourd'hui il n'est entouré que de gens de DROITE et soutient toujours les candidats de Droite. La preuve aux dernières élections. Comment peut-il avoir le culot de se dire "sans étiquette" . Il croit nous berner mais il ne berne que les nouveaux arrivés et s'est beaucoup trop.
    2°) il a placé son fils en tant qu'élu à la mairie je ne doute pas une seule seconde qu'il saura négocier avec son copain juppé pour lui trouver une place dorée au sein de Bordeaux Métropole.
    Par-contre, j'ai du mal à avaler que la gauche suive le maire en place afin de ne pas faire parti de la Métropole. Mais comment comprendre leur position alors que nous n'avons aucune information de leur part ? Je me fais le plaisir d'ajouter que l'on n'en avait pas non plus avant. Le PS laisse planer le doute et fait tout pour dégouter les sympathisants qu'il leur reste ...ils n'ont rien à y gagner mais juste à y perdre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis assez d'accord avec vous. Cela dit, ils ne sont pas aux manettes, alors ...

      Supprimer
  2. Quand ils sont aux manettes, le premier réflexe des élus de gauche c'est les hausses d'impôts. Le Conseil Général en est encore malheureusement une fois l'exemple flagrant.
    Mr Gleyze dit faire des économies sur le nouveau budget, c'est pour cela qu'il augmente les impôts de 3,5 % (au départ c'était 5 % mais ça a dû gueuler un peu dans son entourage "non chef, ça va trop se voir, attendons l'année prochaine.."
    Pujol a sans doute des défauts, mais il n'a pas touché au taux des impôts durant ses 20 années de mandat. Celui qui dit l'inverse serait un fieffé menteur. Bientôt le tour du Conseil Régional qui va nous écorcher un peu plus.
    Quand la classe moyenne (soi-disant nantie parce qu'elle a un boulot pour payer son crédit immobilier) sera lessivée, qui paiera des impôts ?
    D'autres vous diront, c'est pas grave, les hausses c'est sur le foncier bâti, les riches paieront. Oui, mais bientôt les riches en France ils seront hollandais, chinois ou russes et quand vous boirez un grand cru, les bénéfices s'en iront à l'étranger. Perso j'ai une petite propriété familiale qui va passer dans des mains étrangères, je n'ai plus les moyens de payer les taxes, surtout quand on va nous sortir la révision des assiettes fiscales. Tant pis pour le patimoine, la France a pour vocation de devenir un center parcs pour touristes étrangers.
    C'est ça que vous vouliez ?

    RépondreSupprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...