jeudi 11 septembre 2014

Sarkozy, moi aussi je m'en fous

Quel enchantement ! Sarkozy se fout du mariage pour tous. Il va bien au-delà, il qualifie les manifestants contre, de fascistes. C'est particulièrement intéressant de voir cet homme se couper volontairement de ses soutiens potentiels en une remarque, une seule.
Il fait un genre de strausskhanite aiguë. Il fait tout, officiellement, pour recouvrer le pouvoir mais au plus profond de lui, ça ne fonctionne pas. Inconsciemment il va se mettre en situation d'échec programmé.
On savait déjà que la liste de ces rendez vous avec les juges était longue. Elle grandit presque chaque mois. A cela il ajoute l'inconstance.
Cet homme a une fascination incontrôlée pour le pouvoir et l'argent. Le premier, il a eu le meilleur...il lui faut désormais le second coûte que coûte.
Tout le monde sait maintenant que c'est un formidable apporteur d'affaires et un médiocre président de la république (du calme, médiocre, c'est moyen...)
Il se fout des problèmes sociétaux car au pire (au mieux) il est dans la ligne des progressistes.
Sincèrement, il vaut mieux pour lui qu'il renonce à un vrai retour. Dans le cas contraire, il le sait, l'échec sera au bout. Copé, un de ceux qui le déteste le plus au monde, le soutient.
 C'est un signe, non ?

La gauche n'est pas au mieux mais au moins, elle est au pouvoir, la droite est au plus mal et a perdu aujourd'hui son champion....

Demain je dirais quelques mots sur autre chose dont se foutait aussi Sarkozy, le niveau de vie des déciles "médians", des défavorisés et de l'évolution de la pauvreté...


5 commentaires:

  1. Pour paraphraser Jean Luc Godard dans ses jeux de mots, je dirai: "dans sarcophage, il y a Sarko" Alors une petite marche funèbre (hongroise) pour NIcolas et pschitt (!!) comme disait l'autre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être qu'il soutient Sarko, Godard ?

      Supprimer
  2. magyar rapszodiak (rhapsodie hongroise) n° 5 "héroïde élégiaque de Franz Liszt. <3 <3

    pour votre info

    RépondreSupprimer
  3. Sarkozy nem is büszke arra, hogy magyar. Ez már túl sok becsület.

    Traduction : Sarkozy n'est meme pas fier d'être hongrois. C'est trop d'honneur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces compléments culturels. Pour ma part, je suis presque aussi nul en musique classique qu'en hongrois.
      Je vais me permettre pourtant de dire à l'adresse de Sarko : des fois, hongrois qu'on y est mais on n'y est pas.
      Oui je sais, c'est très con mais ça me fait rire

      Supprimer