mercredi 10 septembre 2014

Merci Finkie

J'apprécie beaucoup que vous tentiez de défendre FH envers tout et contre tout.
Je prends le genre (ou le style, vous préférez peut être) réponse par lettre ouverte. C'est très à la mode. Je trouve ça très con, mais cela permet des facilités ou des fautes de style. On ne peut pas être tous littéraires (ou littéraire ?).
Néanmoins, malgré quelques perfidies de bon aloi votre soutien me semble parfois teinté d'une réelle sincérité. Ce qui doit mettre en émoi vos fans habituels qu'on appelle cruellement des réacs alors qu'ils ne sont que des passéistes trop souvent dépassés.
J'ai beaucoup de respect et d'admiration pour vous. Même si je ne partage qu'une partie bien modeste de vos idées, votre talent de philosophe est indéniable. Votre humour me semble d'un niveau légèrement inférieur mais je me répète, je ne suis pas littéraire, je n'ai d'ailleurs même pas lu votre dernier livre "l'identité malheureuse", pour vous dire où va la France.
Enfin, vous connaissez Mollat, vous détestez Mediapart, vous êtes pour le mérite républicain. Ok.
Dommage que vous terminiez votre discours fiction en actant la démission de FH après quelques lignes plus tôt avoir douté de la consistance de son discernement....
Vous avez raison , ce n'est qu'un être humain qui a beaucoup de qualités dont le sang froid nécessaire à cette haute fonction qu'il exercera jusqu'au bout je vous l'assure (il ne s'énerve pas dès qu'on le contrarie un peu comme un tragédien trop exalté)

5 commentaires:

  1. dans le nouveau désordre amoureux il qualifie l'amour comme une chose ignoble en se basant sur le désordre sexuel de mai 68 et quelques années plus tard il se pose la question : et si l'amour durait... suffit il d'aimer pour savoir aimer ? ou bien encore l'amour a til assez de ressources une fois levés tous les interdits brisés tous les tabous vaincus tous les obstacles pour résister à l'épreuve du temps. Bref l'amour est une chose complexe qui amène à philosopher à l'infini...

    RépondreSupprimer
  2. Bien évidemment aucun rapport avec votre article cher am i mais à l'évocation de ce grand philosphe je ne pouvais passer à côté de ce sujet si cher à mon coeur et à mon corps et si bien analysé dans les deux livres que je cite. sur M6 ce soir l'amour traité d'une autre façon et sur lequel nous pouvons également philosopher, comme on peut rire de tout je pense que l'on peut également philosopher sur tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est sur, c'est que ce n'est pas un fan de mai 68. Il est opposé à une société libérale libertaire...et se fait une idée bien "périmée"des relations entre personnes du même sexe ou de sexe opposés peut être comme de l'amour d'ailleurs.....bizarre pour un homme qui était de "gauche" il y a 40 ans.

      Supprimer
  3. Il faut se souvenir que le fait fondateur de Mai 68 et initiateur du Mouvement du 22 mars était l'interdiction faite aux garçons et aux filles de se rendre visite dans leurs bâtiments respectifs du campus de Nanterre! Quelques mois plus tard c'est la grève générale....Et au bout du bout De Gaulle qui rend visite à Massu à Baden fin mai 68.. Glaçant! Et tout avait commencé par une frémissement d'émancipation sexuelle. "Ils ont bien raison" les anti mariage pour tous cathos et leurs alliés objectifs musulmans de se méfier de l'ABCD du genre. L'émancipation sexuelle mère du désordre social? La Commune de Paris n'a t'elle pas été aussi un grand moment d'égalité et de partage entre les hommes et les femmes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant la Commune, il semble que ce soit une vraie étape vers l'émancipation des femmes.
      Enfin, à mes yeux c'est bien 1968 et les années suivantes qui ont lié définitivement l'amour et le sexe. Grace aux femmes encore une fois...comme disait Aragon....

      Supprimer