samedi 10 mai 2014

La mode réac


Comment en est on arrivé là ?
Au siècle dernier, les réacs se cachaient pour exprimer leurs idées passéistes. Ça se passait lors d'un déjeuner de famille, dans un milieu de beaufs , au sein d'un groupe de vieux. Il est vrai qu'on associe souvent vieux à réac . C'est un vieux réac.
Attention, ils sont très très loin d'être des imbéciles. Souvent cultives, il sont nostalgiques d'un passe révolu. Ils regrettent leur vingt ans voire même les vingt ans de leur parents.  Tout ce qui est suranné leur convenait mieux.
La plupart du temps, leurs sentiments ne s'expriment qu'avec une ironie nostalgique parfois passionnée, souvent pleine d'humour.
Ces caractéristiques deviennent beaucoup moins séduisantes lorsqu'ils abordent leur domaine de prédilection, la politique.
A mes yeux, cela devient difficile de les regrouper sous une même dénomination, réac. Politiquement,
 le réac irait du centre droit à l'extrême droite, de Giscard à Le Pen. Et là, tout devient bien moins comique, leur nostalgie est bien moins touchante....
Mais qu'est ce vraiment un réac ?
Wiki dit que c'est un apocope de réactionnaire, qui est attaché aux valeurs traditionnelles que certains considèrent comme dépassées. Alors certains, ce sont les pros (apocope de progressistes). Les pros n'ont pas toujours raison mais les réacs rarement.
Par exemple, un réac comme Giscard est attaché à la valeur travail et ne veut plus que le 8 mai soit chômé (il l'est d'ailleurs de moins en moins), tradition probablement obsolète. Le Pen veut ce que vous voulez à partir du moment où cela rapporte électoralement. C'est à la fois partisan des conservatismes de gauche et idées rétrogrades de droite, enfin un peu tout à partir du moment où c'est populaire et primaire donc populiste. Quelques exemples: contre les impôts, l'euro, l'Europe.
Le problème est qu'on les voit partout, dans tous les médias...ils sont à la mode. Leur influence gagne du terrain en partie  grace à cette crise économique.
Ce terme générique de réac regroupe des fascistes en devenir qui prendront le pouvoir qu'on voudra bien leur donner et des vieux nostalgiques romantiques à leur manière....
Et puis, il y a pire que les vieux réacs : les très vieux réacs qui n'ont pas encore digéré la victoire de Miterrand, un soir du 10 mai...il y a 33 ans....une joie populaire qui n'est pas prête d'être égalée...finalement on est tous le réac de quelqu'un ....

A lire  http://www.gogocamino.com/2014/05/le-coming-out-du-reactionnaire.html

5 commentaires:

  1. Dans le genre réac, il y a aussi les vieux cons de gauche qui continuent à nous bassiner le mémoriel avec leur 10 mai 81, quand ce n'est pas leurs barricades de 68, voire leurs premiers cong' pay' de 36.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'ai dit....mais je n'ai pas dit cons.....

      Supprimer
    2. Enfin quelqu'un qui n'aime pas les congés...payés! Vous auriez pu faire la liste de tout ce que vous détestez dans la gauche depuis le temps des cavernes. Ca nous aurait fait passer un moment!

      Supprimer
    3. La notion de gauche t de droite n'existant en gros que depuis 150 ans, et n'ayant plus la moindre pertinence depuis au moins 20, il me serait difficile de remonter aussi loin que vous dites…

      Supprimer
  2. Imaginez que je le savais mon cher... Un peu d'humour diantre! Vous ne semblez pas en manquer pourtant.... J'imagine que ça ne vous fâche guère si la notion de gauche et de droite n'est plus pertinente depuis au moins vingt ans. Pour moi la séparation est surtout philosophique parce que pour le reste...Bon.

    RépondreSupprimer