vendredi 6 décembre 2013

Why, le retour

Pourquoi tant de haine ? Pourquoi presque 4 français sur 5 détestent Hollande ? Pourquoi la quasi totalité de la presse le critique sans relâche ? Pourquoi même les journalistes de  TF1 trompent les téléspectateurs pour mettre en valeur Melenchon opposant majeur du gouvernement ? Pourquoi les écolos se désolidarisent de certaines décisions qui n'ont aucun lien. avec la politique environnementale ?

Je suis atterré en observant les réactions égoïstes de mes concitoyens. Leur manque d'objectivité les amènent parfois à engager des réflexions sans aucun fondement. En conclusion, c'est toujours les mêmes phrases répétées sans cesse, avec tristesse parfois, avec des trémolos dans la voix : les impôts, c'est terrible, on est asphyxié, les taxes, c'est trop, on va en crever.
De Gaulle disait les français sont des veaux. C'est vrai presque 4 sur 5, des veaux qui ne pensent qu'à leur cuir. Quasiment aveugles, ils n'ont pas de mémoire.
Bon j'arrête là "ma"métaphore lourdingue et les insultes à mes congénères.
Je rêverais que mes contemporains soient patients, fières de participer à l'effort national (plus juste),  qu'ils facilitent et amplifient les réformes indispensable à l'équilibre du pays....etc...
Je rêverais à des conneries, quoi !
Mais beaucoup de décisions, lois, règlements ou circulaires se justifient facilement. Une modeste analyse suffit souvent à la compréhension du texte. La critique est trop facile. J'ai même trouve par hasard un blog dont le titre est " je suis stupide, j'ai voté Hollande". Il ne faut pas plus de quelques lignes pour comprendre que, non seulement il n'a pas voté Hollande mais qu'en plus ses idées sont plus proches du FN que de la gauche libérale.
Pourtant, qu'il est facile de se consoler quand on est un blogueur de gouvernement social-démocrate.
La droite républicaine est explosée. Elle n'existe plus que par quelques barons locaux. Ses leaders sont encore plus impopulaires que l'augmentation des impôts.
La gauche d'opposition ou radicale est au plus bas. Seul Mélenchon se débat encore pour exister.
Le FN ? Est ce la grande question ? Et bien non, j'affirme haut et fort que ce parti nauséabond ne présente aucun danger électoral. Il brouille les pistes, enfonce des portes ouvertes, s'affirme comme la seule alternative avec un programme inexistant au mieux, inapplicable ou infâme au pire, mais il n'arrivera jamais au pouvoir et connaîtra encore un échec cuisant aux municipales.
Alors, arrêtons de critiquer ce Président. Tout ça contribue à accentuer le marasme ambiant.



4 commentaires:

  1. Le général avait une très bonne analyse du comportement des français

    RépondreSupprimer
  2. Oui et il aurait honte de voir ce que sont devenus ceux qui se disent gaullistes

    RépondreSupprimer
  3. Vous êtes bien optimiste. Le FN devrait marquer les esprits.
    Il est inutile de défendre un social démocrate sans plus d'avenir. La vraie gauche est désavouée chaque jour par ce gouvernement.

    RépondreSupprimer
  4. Ce billet est sans prétention. Et quand je le relis je le trouve encore plus sans prétention. C'est à dire bien nul ou moins inutile. Bon, il est écrit, je le laisse. Néanmoins il n'y pas plus de vraie gauche que de fausse. Il y a une gauche de gouvernement et une autre qui ne l'est pas

    RépondreSupprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...