samedi 27 février 2016

Après l'inespoir le désespoir

Le désespoir des agriculteurs n'a d'équivalent que leur grossièreté ou leur bêtise.
Peut on leur en vouloir ?
La réponse se lit dans la question. Difficile de leur en vouloir même s'ils se trompent de cibles (mais qu'elles sont les cibles. Leur syndicat parfois ?)
Ce pauvre FH ( ben oui, je ne vais pas le remettre en cause à chaque billet, d'autant que c'est surtout son premier ministre  qui m'inquiète ..) possède une bonne dose de courage.
Il faisait presque pitié. C'est terrible, car les marges de manœuvre sont étroites et le désarroi et le désespoir sont gigantesques.
Comme disait l'autre, je ne voudrais pas être à leur place.
D'autant plus, en quelques mots, qu'il est probable que dix fois moins d'agriculteurs ne poseraient pas dix fois plus de problèmes et pourraient même produire une agriculture plus respectueuse de l'environnement, au sein même de la filière bio....
Tout ça est complexe mais FH a fait preuve d'un courage certain, de beaucoup d'abnégation et de patience. Tout ça contraste terriblement avec son prédécesseur.
Certes, il y a la réforme du travail ( mais ça va bouger, et dans le bons sens..si, si, j'ai des infos) mais on ne peut pas regretter tous les jours d'avoir bien voté ..
Ce monde ne tourne plus rond.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire