jeudi 25 février 2016

L'inespoir d'un hollandais

Début novembre je craignais déjà le pire. Valls voulait s'occuper du code du travail, ça promettait des soucis, et "à ce rythme la droite n'aura plus rien à faire".
Cette réforme du travail semble sortir d'un concours Lépine de l'apprenti ultra libéral du siècle dernier. Comment prétendre qu'elle est socialiste, faite pour l'emploi, et même social démocrate ?
Elle n'est pas socialiste car elle n'est pas de gauche. Un seul exemple parmi tant d'autres : les heures supplémentaires, probablement (le rapport de force dans une entreprise n'est pas favorable au salarié) majorées seulement de 10 % au lieu des 25 % actuellement...
Cette mesure est contre productive dans la lutte contre le chômage.( connerie déjà faite par Sarko).
Balancer un projet de loi sans consultation préalable est l'inverse d'une social démocratie qui, par ailleurs, nécessite une contrepartie à la flexibilité, la sécurité.
Et ce n'est qu'une mesure. Il y en a plein qui pose problème parfois plus gravement.
FH doit reprendre la main pour éviter une catastrophe d'une ampleur inégalée.
J'en profite pour inviter les soutiens aveugles du gouvernement, de Valls ou même de FH de ne me plus me traiter de nul ou de conservateur. Se faire jeter d'un groupe de discussion parce qu'on ose critiquer une mesure ne me paraît pas très ouvert et démocrate, voire progressiste . Quand je vois des vieux cons à la retraite depuis dix ans dire que les anti réforme El Khomri ( en réalité une réforme Valls Macron) ne connaissent rien au monde du travail, ou les conseiller de lire avant de critiquer, ça met à mal ma tolérance habituelle.....
Bref, le monde ne va pas bien.

2 commentaires:

  1. Villenavais toujours en colère26 février 2016 à 09:50

    Merci pour les vieux cons à la retraite....mais je reste quand même contre ce projet de loi ,qui d 'ailleurs en y repensant n'était même pas encore passé en conseil des ministres que Madame brandissait déja la menace du recours au 49-3 ,ses chefs ont voulu faire passer cela pour une maladresse , mais cela semble plus grave ,plutôt l'aveu du caractère attentatoire aux droits fondamentaux qu'elle recèle que l'on pourrait presque qualifier de forfaiture .
    Après la déchéance Nationale on passe à la déchéance Sociale...
    Vous voyiez quand je vous avez déclaré ici même que le pacte de solidarité était le plus grand détournement d'argent jamais réalisé par le patronat ,vous n aviez pas l air convaincu ...ou est donc le million d emplois promis ?
    Je vous comprends car moi aussi j ai pensé que FH reprendrait la main ,mais il y a plus longtemps que vous,or depuis que le tandem Valls/Macron est en place il semble leur avoir confié les clés d'une façon un peu trop exclusive .
    Et que pense le PS local de ce projet ? le site du PS Gironde est muet sur ce point ,celui de Villenave semble un peu à l'abandon...
    Au fait même Juppé est prêt à voter le texte dans l'état ,après la publication de son livre en début d'année ,adieu le Juju le hipster, Mélenchauve, l’homme providentiel dans les bras
    duquel une partie des déchus du socialisme s’apprêtait à se calfeutrer,on ne lui en veut pas on aura au moins appris que "la girouette girondine" était une nouvelle position du Kamasutra politique qui fait seulement mal au cul de ceux qui croient encore aux vertus de l’échangisme.
    Cela aura duré “just for one day”,comme aurait dit Bowie, qui a lui VRAIMENT passé l’arme à gauche.

    RépondreSupprimer