mardi 2 février 2016

Déchoir la dégressivité

Alors la déchéance, je n'ai rien dit. Il l'a dit au congrès, tout le monde a applaudi, nous sommes dans une situation dramatique. Il faut redonner du sens au concept de nationalité. On manque de symbole, en voilà un.
Certes,  c'est inefficace, c'est une idée de la droite fascisante , ce n'est que stratégique, admettons...
Seulement ça déplaît à beaucoup et finalement, ça risque de coûter cher.
Mais je passe là dessus, je soutiens FH, je suis un légitimiste comme ils disent. En réalité, je suis peu sensible à certains arguments et je crains que certains opposants ne soient que de vils tacticiens. J'ai dit certains.
Mais alors la dégressivité !
Faut reconnaître, ils n'ont pas de chance avec les mots en dé...
Non, la dégressivité, ce n'est pas socialiste, ce n'est pas de gauche, ce n'est même pas de centre gauche...
Tout le MEDEF est pour, toute la droite est pour et tellement favorable à cette mesure qu'ils l'inscrivent tous dans leur "programme" ou "projet" pour la France.
Meme s'il est indispensable de réaliser encore des économies dans ce domaine, la dégressivité est à oublier. D'autres mesures sont à étudier.
Non seulement, elle est inefficace (il paraît que les gens de l'Insee le disent, et j'ai de bonnes raisons de les croire), mais elle est vraiment injuste. Comment penser quand on est de gauche, que les chômeurs se reposent plus longtemps parce qu'ils bénéficient d'indemnités stables dans le temps. Cela voudrait dire que le chômeur ne commencerait à chercher sérieusement un emploi seulement quand le risque de la paupérisation se concrétiserait . Et que par conséquent, comme par miracle, les emplois s'offriraient alors à lui pour lui éviter de manquer de tout. Il y aurait donc des centaines de milliers de profiteurs pour qui l'absence de travail ne serait d'aucune souffrance.
Ils ont déjà la précarité, la honte, on voudrait leur ajouter la misère ...
Il faut donc jeter les dés, pas de dégressivité, pas de déchéance, il n'y aurait pas de démission, ni de désillusion, ni de défaite ....

3 commentaires:

  1. "c'est une idée de la droite fascisante"

    Cela n'a rien de fasciste, c'est, économiquement, une mesure libérale. Le fascisme, tout comme le nazisme avaient plus à voir avec le socialisme, l'étatisme et le dirigisme, qu'avec le libéralisme économique.

    Vous avez bien fait de prendre du recul ces derniers temps, on sent que ça vous a permis de régénérer votre logiciel et de mettre à jour des idées toutes neuves.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS facile à lire le Didstat, il s'agit au début de la déchéance et non de la dégressivité....tant pis, faut faire gaffe Anton ...merci pour la visite

      Supprimer
    2. En effet... Mea culpa.

      Mais si j'avais bien lu, je vous aurais alors fait noter que la déchéance de nationalité, en France, apparaît en 1848 (et s'adressait à tous les français contrevenant au décret d'abolition de l'esclavage). Donc toujours aucun rapport avec vos histoires de "droite fascisante"...

      Supprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...