vendredi 12 février 2016

Entre reniement et remaniement, adulation et détestation

J'ai déjà pu évoquer la difficulté du politique pour exister dans les démocraties modernes. Moderne au sens où tout est vu, su, critiqué, caricaturé, où le bashing est roi, et le tout dans des temps records aussitôt commenté par l'intellectuel que par l'abruti du coin qui se croit un génie au sein de son petit réseau. Cette phrase est très longue et incompréhensible, je la laisse mais passons à autre chose. La crédibilité du politique aujourd'hui ....vaste sujet. Et puis, " les peuples ont les gouvernements qu'ils méritent" ...
Néanmoins, il y aurait beaucoup de choses à dire sur ce dernier remaniement. Les critiques se multiplient de part et d'autre. Elles sont acerbes. Je devrais endosser le rôle du défenseur face aux nombreux pourfendeurs. Mais qu'il est difficile...
A 15 mois d'une presidentielle, normalement on aurait dû nous proposer un gouvernement de combat pour gagner une éventuelle primaire qui n'aura pas lieu et un premier tour qui sera probablement décisif. En effet contrairement à l'accoutumée, la prochaine élection ne se gagnera pas au centre mais à gauche. Enfin une vraie gauche, c'est à dire pas une gauche qui se veut radicale ou plus exactement des radicaux qui se veulent de gauche, une vraie gauche sociale démocrate réellement  emprunte d'idées socialistes même si le contexte contraint à la réserve et la modestie.
Au centre, il y a trop de monde, à droite c'est presque pire. La prochaine élection se gagnera à gauche et au premier tour.
Aussi, pour espérer la gagner, il aurait fallut laisser au repos et Macron et Valls qui n'ont pas toujours démérité mais qu'on peut se réserver pour d'autres batailles.
Enfin, bref, je veux bien être legitimiste, mais on est de gauche tout de même...
Il y a au moins une réussite : l'entrée des verts ou le retour de EELV. Toujours dans la perspective de 2017, c'est une excellente nouvelle que l'ex secrétaire nationale se renie à ce point. Toute candidature duflotiste apparaîtra au mieux inutile, au pire incongrue avec un résultat qui ne devrait pas dépasser les 1,5%.
Alors FH, après avoir atteint le rang de père de la nation en novembre, retombe au rang de bricoleur du jeudi en février. Et les peuples n'auraient pas ce qu'ils méritent ? Ils sont encore trop gâtés.

2 commentaires: