dimanche 8 février 2015

Rien savoir, rien comprendre mais l'ouvrir....

On peut être rassure, la droite ne serait pas près de conquérir le pouvoir si elle devait compter uniquement sur ses militants, les hueurs qui s'acharnent régulièrement sur Juppé.
Ce dernier n'en a cure. Il a raison, son courage, sa stature, sa compétence, les sondages lui permettent de s'affranchir de la sympathie de la frange la plus fasciste des militants UMP.
Ils ne comprennent rien à l'utilité de l'unité, ils ne font de la politique qu'en amateurs, ils ne savent pas que sans rassemblement la victoire est impossible.
Sarko devrait être attentif, son jouet pourrait se faire noyauter par une part d'extrémistes qu'il ne pourrait plus contrôler.
Cela dit, on peut s'en foutre un peu, ce scénario, s'il perdure, pourrait assurer une nouvelle défaite cuisante à la droite. Tant mieux, mais la démocratie en sortira t elle grandie ?

8 commentaires:

  1. Votre titre pourrait magnifiquement servir de définition à l'ensemble de la blogoboule ! Voilà un résumé dont je pourrais être jaloux…

    Pour le reste, comprenez bien qu'à chaque fois qu'un type dans votre genre (je veux dire irrécupérablement et béatement de gauche) fera l'éloge d'Alain Juppé, celui perdra automatiquement trois ou quatre sympathisants de l'UMP, qui renonceront à voter pour un gugusse à ce point socialo-compatible, comme on dit.

    Je crois vraiment, et votre soutien en est une confirmation, que Juppé est en train de carboniser ses chances. Ce qui, de la part de cet éternel perdant n'a rien de bien étonnant.

    M'enfin, on verra. De toute façon, je m'en fous complètement, moi,de l'UMP, contrairement à vous. De même que je me fous que la démocratie grandisse ou rapetisse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous auriez pu vous arrêter a irrecuperablement pour qualifier mes convictions de gauche, mais je ne vais pas vous changer.
      Je crois néanmoins que concernant Juppé vous avez tort, les derniers sondages et le second tour du Doubs pourraient le confirmer. Encore qu'il faille rester prudent sur ce dernier point et faire une analyse plus fine notamment de l'explosion des nuls et blancs parallèlement a une baisse de l'abstention. En premiere approche, on pourrait appliquer la règle des trois tiers....sauf que là il y en aurait quatre.
      Pour terminer, je me demande si votre soutien implicite, ou par défaut, au FN pourrait résister à une participation réelle, physique (audio et visuel) de votre part....?

      Supprimer
    2. Je ne comprends absolument pas votre dernier paragraphe !

      Sinon, il est très divertissant, votre ectoplasme bordelais. (Je le suppose ectoplasme puisque, en général, les êtres humains ont un nom…). Si j'avais voulu créer un petit personnage ridiculement progressiste, je pense que je lui aurais fait dire à peu près ce qu'il tente de dire. Je l'ai d'ailleurs déjà fait, par le passé.

      Supprimer
  2. en clair vous vous foutez de la démocratie. et bien c'est une honte car moi je suis fier de vivre dans une démocratie, chaque jour qui passe je pense à certains peuples qui n'ont pas cette chance et qui donneraient beaucoup pour vivre en France ou ailleurs mais dans un pays libre. Alors monsieur, vous vous foutez de tout et bien comme dis si bien le titre : Ne l'ouvrez plus pour dire ce genre de conneries ! Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous êtes la meme personne que le billet précédent, j'ai l'impression que vous avez trouvé un nouveau copain.
      Ok pour la démocratie et merci pour votre com.

      Supprimer
  3. Et je rajouterai aussi que Sarko est fini, on en veut plus, il est démodé, les jeunes ne sont plus en admiration devant son côté bling bling. Et son jogging dans central park ne fait plus courir personne. Je dis oui à Juppé, notre maire qui a fait de Bordeaux une magnifique ville lumière. Je dis oui à la gauche aussi, je dis oui à l'ouverture d'esprit, à la démocratie. Je dis non aux faschos et aux réac, je dis non à l'intolérance. Je dis NON à ceux qui viennent cracher leur haine sur ces blogs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Je dis non à l'intolérance » est tout de même une phrase d'un comique vertigineux, quand on y pense. Je vous la pique pour mes "Modernœuds", tiens.

      Supprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...