mercredi 26 mars 2014

Le prochain Premier Ministre

Quand on se souvient des jérémiades des frontistes  lorsqu'ils évoquaient le traitement soi disant  défavorable des médias à leur encontre, on peut être deux fois plus en colère. Leur modeste succès a été couvert par une multitude de reportages. La culture zapping est à la hauteur de ses aberrations. Comme quoi, on peut faire du pognon avec tout...
Je pense que mon intro ne décevra pas mes détracteurs habituels favoris mais précieux car peu nombreux. J'ajoute pour lui, leur faciliter la tâche, mes obsessions restent le fascisme, et les autres ismes qui vont bien avec, la cruauté, la méchanceté de l'être couple parfois avec une bêtise abyssale.

Ceci dit, mon sujet du soir sera traité toujours trop vite, en quelques lignes, n'aura qu'un objectif, penser à autre chose que les déceptions locales en suscitant peut être un débat entre soi et soi.
La question est de s'interroger sur le meilleur Premier Ministre après Ayrault. Quel serait la femme ou l'homme de la situation ?
J'ai effectué quelques recherches sans grande réussite. Au final, peu d'Instituts ou de médias s'interrogent.
Au préalable, il est plus prudent de se demander pour faire quoi ? Quelle politique ? Changer de cap ?  Poursuivre sur les voies tracées ?
Le changement de cap serait un orientation plus gauchisante et porterait les couleurs d'un traitement très socialisant à l'ancienne des valeurs de la gauche. Quelques socialistes très respectables y sont favorables. C'est le cas de Henri Emmanuelli, je le cite car je l'aime bien de par sa proximité et plus généralement par son humanité et son talent de tribun. Mais ils se trompent. Que veulent les français qui ont voté ? Sûrement pas un virage plus à gauche . Il est vrai que les autres n'ont pas voté. Comme cela, on est tranquille, on ne sait pas ce qu'ils souhaitent ! On, ils sont bien avancés.
Alors, un virage à droite. Ils sont 60% de 60% à faire semblant de le souhaiter. Au final, cela fait peu et de surcroît ils ne savent pas toujours ce qu'ils veulent. Dans tous les cas, ils devront attendre pour cela de bien nombreuses années.
En réalité, les français se moquent des orientations, ce qu'ils veulent ce sont uniquement des résultats.
Donc il conviendra de poursuivre dans la voie de la social démocratie voire du social libéralisme (non ce n'est pas un gros mot).
Qui pour cela ? Les sondages relatifs à la popularité des hommes politiques laissent apparaître que les sondés apprécient l'expérience. Qualité réconfortante et rassurante en période de crise. Le retour en grâce de Juppé est emblématique de ce mouvement.
Alors qui ?
Royale ? Trop compliqué à gérer
Ayrault  ? Si c'est un fusible, il a déjà sauté,
Montebourg ? Trop tôt
Aubry ? Trop tard
DSK ? J'aimerais bien mais je suis presque le seul
Taubira ? J'aimerais mais là je suis vraiment le seul
Valls ? Ça viendra, pas assez rassurant

Pour moi, ça pourrait être Fabius. Son expérience, sa compétence, sa vision, son intelligence ....
30 ans après ça le ferait dans les livres d'Histoire ! Alors oui Fabius.


8 commentaires:

  1. Mon cher Didstat. Vous me faites un peu l'effet du type qui traverse un rivière à gué, de la rive gauche à là.... Mais il y a un petit îlot au centre. Une grande enjambée, un dernier galet pour rebondir, il est un peu lisse, bon vous faites avec, et hop! Il s'appelle social libéral . Rassurez vous, je suis vacciné contre les idéologies et je pense que seul un changement radical de paradigme pourrait apporter un peu de clarté dans cette nébuleuse! Mais (one more time), je ne suis pas le bloggeur.... A propos de social libéral, pourquoi ne proposez vous pas Gallois ou Lamy? Et je vous en prie, laissez DSK dans ses rencontres philosophiques avec Rocco. Taubira, pas mal.. et puis ça "boosterait" la vente de bananes. Mais pour finir par un petit clin d'œil et réveiller "atoilhonneurcorto", je verrai bien Daniel Cohn Bendit! Et ce n'est pas qu'une boutade. Mais là, ce sont les ventes de crucifix et de gousses d'ail qui vont exploser chez "la manif pour tous".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non notre Dany international ne veut pas s'embêter avec ça. Il s'en faut de toutes, il est déjà rentré dans l'histoire, éternel quelque part. Je suis heureux que Taubira vous plaise .....

      Supprimer
    2. Neverbeen par votre réponse on vous sent bien à droite (ok il faut de tout pour faire un monde et quel monde ...) je ne suis pas pour le social à outrance mais il en faut un peu ne vous en déplaise mais avec beaucoup plus de contrôles qu'il n'y en a eu hier et qu'il n'y en a aujourd'hui. Idem pour la CAF et idem pour les aides ou subventions données aux associations. Car oui c'est l'argent du contribuable il ne faut pas l'oublier. Pour vous mettre peut être d'accord Fabius et Aubry ne veulent pas le poste. A mon avis Le Bel (actuellement Président du Sénat) serait le mieux car c'est un vrai socialiste. Et je pense que ce que veulent les gens c'est l'application du programme Hollande mais j'ai le sentiment qu'à l'époque (avant l'élection) les socialistes n'avaient pas la certitude de l'état réel de notre France et ils ne dénoncent pas ouvertement le pourquoi du comment (en clair l'état réel des finances quand ils sont arrivés au pouvoir etc... là aussi la liste pourrait être longue comme dans notre commune ..;) là je pense que les français
      comprendraient mieux. Quant à DSK (même s'il n'est pas ma tasse de thé ) je ne lui jetterai pas la pierre car il ne doit pas être le seul (je n'en dirai pas + pour le moment). En ce qui le concerne un politique qui se dit de gauche n'aurait pas dû accepter un poste au FMI d'autant plus qu'il lui a été offert sur un plateau d'argent par un président de Droite. Allons messieurs DSK s'est grillé tout seul.

      Supprimer
    3. Vous vous trompez neverbeen est bien à gauche.
      Il me taquine en me disant que je me recentré.
      Je rassure tout le monde je suis toujours à gauche.
      Car , le centre c'est ni à gauche et ....ni à gauche

      Supprimer
    4. Ni de gauche, ni de gauche...Mitterrand

      Supprimer
  2. DSK, je dirais pas non, mais il faut au moins attendre la fin de l'affaire du Carlton.
    Taubira, pourquoi pas, mais après la réforme pénale.

    Pourquoi pas Moscovici ou hors gouvernement Jean-Pierre Bel qui ne veut pas se représenter à la présidence du Sénat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mosco, je ne le sens pas super à l'aise....Jean Pierre Bel, je n'y pensais pas, c'est une bonne idée.

      Supprimer
  3. L'anonyme arrivé par l'ascenseur de 11h28 a un petit problème de lisibilité et un peu de mal avec les paraboles! Merci Didstat.

    RépondreSupprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...