dimanche 30 mars 2014

Une petite fessée pour la gauche, et alors ?

Copé le déclarait il y a quelques minutes, c'est la première victoire aux élections locales de l'UMP. Cet homme qui a une toute petite mine, il a bien du souci, assume que l' UMP,  parti traditionnel de notables ne possédait plus depuis longtemps de socle à l'échelon communal.
De fait, la gauche était aux manettes de la plupart des communes de plus de dix mille habitants, est au  pouvoir dans une très large majorité des départements, dans la plupart des régions, dispose d'une belle majorité au Sénat et à l'Assemblée Nationale.....
Après la mise en place d'une politique courageuse conjuguant à la fois la volonté de réduction des déficits et celle de retrouver de l'allant économique, le PS, la gauche de gouvernement a perdu une centaine de villes sur les neuf cents de dix mille habitants et plus..
L'effort demandé est important, sensible quelles que soient les couches sociales, mais il est nécessaire , peut être pas suffisant mais beaucoup plus juste et équilibré qu'auparavant.
Le courage ne paie pas. C'est parfois cruel.
L'exercice de la politique est un sport bien ingrat même  au niveau d'un modeste militant.
Perdre ce nombre important de mairies ou ne pas gagner beaucoup d'autres qui semblaient à leur portée est particulièrement décevant, attristant, décourageant même un peu plus pour tous ceux qui ont mis tout leur cœur dans cette campagne.
Mais au fonds, ce n'est pas si dramatique, cela ne changera rien à l'échelon national. Seulement le tiers du mandat de FH vient de s'écouler et les résultats ont le temps de s'enregistrer.
Tout ça est le jeu démocratique.
Ce qui l'est beaucoup moins , c'est l'élection de belles crapules comme Balkany ou des gens qui lui ressemblent.
Ce qui l'est beaucoup moins, c'est le comportement d'élus irrespectueux, omnipotents, autocrate mesquin, pratiquant allègrement le népotisme, il est vrai seulement à l'échelon communal...
Ce qui l'est beaucoup moins, c'est que des personnes exercent ou exerceront des responsabilités et n'en sont pas dignes (6 villes pour le FN dont deux par bêtises de la gauche ou de la droite, ça ne
mérite pas plus qu'une parenthèse)...
Pour conclure une question :
La docimasie aurait elle suffit à empêcher l'élection d'escrocs ou de futurs malfaisants ?

6 commentaires:

  1. gardons espoir et allons de l'avant
    à bas les défaitistes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça va venir....même s'iĺ faudrait qu'en toute honnêteté, je multiplie par deux le nombre de mairies frontistes....

      Supprimer
  2. J'ai appris un nouveau mot. Merci.
    (C’était quoi les examens auquels devaient se soumettre tous les fonctionnaires athéniens ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien mais en réalité, je ne connais pas les détails...mais le concept est intéressant

      Supprimer
  3. Petite fessée... ? bon, on peut le voir comme ça... alors pour les européennes ce sera quoi ? une piqure de moustique ? et le sénat qui mathématiquement va basculer à droite en septembre... on va dire une brise d'automne ?
    eh eh eh !!!
    J'attends avec impatience le qualificatif pour les présidentielles... même si le résultat, quelqu'il soit, m'inquiète significativement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue j'ai hésité, et finalement j'ai rajouté petite à fessée mais il était 22h....il faut être honnête les choses ont empire au fur et à mesure que la soirée avançait. Le fonds reste vrai.
      Les européennes seront peut être pire mais les présidentielles...je vous fais un pronostic, comme je me trompe tout le temps depuis un an, ça peut être amusant, FH sera réélu, bien entendu

      Supprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...