lundi 4 mai 2020

Le journal d'un confiné (acte 24 : L'indécision à venir)

Jour 47
Il paraît que notre cher Edouard Philippe devrait nous quitter sous peu. Macron s'est lassé de ce grand bonhomme avec une barbe grise  et curieusement blanche que l'histoire retiendra. Il en aura connues  des vertes et des pas mûres. Mais aussi du jaune, beaucoup de jaune et pour finir du noir, dramatiquement noir. Il a des chances de rejoindre son Havre de paix. Retrouvera t'il ses amis bleus ? ou  restera t'il proche des oranges du Modem ?
On ne se fait pas d'illusion, il est peu probable qu'à son départ on assiste à un virage vert, pourtant indispensable . On attendra 2022. Sera t'il remplacé par un traître rose ? un vieux rose ! J'espère que non. Le stock doit être épuisé.
Pour le rouge et le noir, comme le bleu marine, on est tranquille...Ce sera un gris ou un orange ?

Des nouvelles de Bolsonaro, mon fil rouge du confinement :  Ce pauvre Jair vient d'accuser l'OMS d'encourager les enfants à se masturber...J'attends confirmation. Au rythme où  il enchaîne les conneries, sa destitution n'est plus un rêve.

Jour 48
Personnellement, j'attends le 11 mai avec impatience, comme un militaire la fin de son service....zéro zéro zéro zéro...C'est vrai qu'aujourd'hui plus personne ne connaît ce refrain.
2 mois, ça ne vaut pas un an, mais quand même cela dépend de ce qu'on en fait et de l'âge qu'on affiche.
Il paraît que la majorité d'entre nous ne croît pas à la fin du confinement ?
Et l'autre Véran qui en rajoute, si vous n'êtes pas sages, ça ne sera pas le 11 !
Ils viennent d'inventer un nouveau genre, un régime autoritaire encore inconnu, la  dictature parentale. On est franchement dans une relation adulte-enfant, un des pires styles de management, le paternalisme. Il y en a même qui découvre l'existence de l'Etat (ou de son autorité). Depuis 3 ans (au moins) on se fait et on se laisse manipuler comme jamais. Ils mentent tous les jours mais c'est pour notre bien. 
Que va pouvoir réinventer ce pauvre Macron sur les ruines d'un pays avec ses habitants hébétés ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

C'est l'histoire d'un mec

C'est l'histoire d'un mec qui est devenu maire par hasard il y a 25 ans.  Il n'était pas préparé à ça, il n'était pas f...