mercredi 7 décembre 2016

Ne pas partir sans Peillon

                                     
Peut être bien que le sauveur de cette primaire socialiste a été trouvé.
En l'absence de FH, il manquait un représentant du centre du PS.
Cette candidature pourrait être séduisante. On connaît sa ligne politique, mais que va nous dire concrètement ce docteur en philosophie, a priori soutenu par Aubry ?
L'ancien NPS va se retrouver trés représenté dans les débats, Peillon, Montebourg, Hamon, ce sera trop pour Valls...
J'aime bien l'idée de cette candidature. A confirmer.
Et puis, de Mélenchon, Fillon, Macron, Peillon, Hamon, qui sera le bon ? Qui sera le con ?
Une vraie Trumperie peut se mettre en place.
Ça pourrait aller plus mal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...