jeudi 15 décembre 2016

Le cœur du cœur de la gauche

C'est sûrement le plus hollandais des candidats à la primaire, probablement celui qui assume le mieux le quinquennat dont il n'a été pourtant partie prenante que deux ans. C'est vraiment le seul qui regrette  le renoncement de l'actuel futur ex de l'Elysée.
Il n'approuve vraiment pas une loi, la loi travail et notamment l'article sur l'inversion des normes.
Il est plus à gauche que Valls, plus européen que Montebourg, peut être plus crédible que Hamon, sûrement plus que tous les autres. Sa campagne sera courte, très courte mais cet intellectuel, écrivain philosophe, doit pouvoir parler à tout le monde pour gagner.
Il est attaqué bassement, violemment. C'est un signe. Vincent Peillon est dangereux pour le favori des sondeurs.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...