vendredi 26 décembre 2014

Je vais me forcer à regarder i télé

Lettre de remerciement à Madame Cécilia Ragueneau

Les réacs sont révoltés : on empêche leur Zemmour adoré de s'exprimer. Alors, partout ils revendiquent, ils manifestent, ils affichent haut et fort leur tristesse, leur colère, leur honte d'être français.
S'ils n'étaient pas foncièrement dangereux, ils seraient comiques. Cela dit, ils sont ridicules. Ils pensent être représentatifs d'une large majorité qui etait naguère silencieuse. Maintenant, c'est trop, ils ne peuvent plus se taire.
Dommage, en s'exprimant, ils démontrent leurs limites dans tous les domaines.
Le pire est un truc qui s'intitule Riposte Laïque. Dans ce machin qui n'a de laïc que le nom, un type qui se croit particulièrement brillant a écrit une lettre à la directrice de i télé, où il exprime toute son indignation.
Pour ma part, je remercie cette dame pour sa décision même si je reste persuadé qu'elle fut prise d'abord pour des raisons de stratégie commerciale, d'image de la société, d'identité televisuelle...bref de marketing. Par conséquent, à l'opposé de l'autre andouille qui ne regardera jamais plus i télé, je vais tenté de zapper de temps en temps sur cette chaine, de faire un petit effort pour compenser leur baisse d'audience bien improbable car, de fait, ils ont fait parler d'eux et c'est déjà pas mal.
Sur le fond, si Zemmour est censuré, ce mot a du changer de sens, car rarement les médias auront parlé du bouquin d'un type qui n'a aucun talent littéraire. Il est vrai que rares sont les personnes qui s'en rendent compte, à peine 7 % vont au bout de leur lecture. Faut les comprendre, chaque fois qu'ils ferment le bouquin, ils sentent bien que leur atmosphère est encore plus nauséabonde.
Même Finkie se trompe. Il veut etre en mesure de débattre encore avec le Zemmour. Il regrette de ne pouvoir le faire. Qu'il se rassure, il pourra se disputer avec lui tant qu'il veut. Il pourra dénoncer ses idées moyenageuses sur la femme, son sexisme, ses âneries sur le régime de Vichy, tout ça il pourra continuer de démontrer à ce pauvre Zemmour qu'il se trompe, qu'il est à côté de la plaque comme dans plein d'autres domaines d'ailleurs.
Ce pauvre petit polémiste n'est ni un intellectuel, ni un idéologue. Il ne propose rien et s'il est un tout petit peu moins présent dans les médias, lui-même ne s'en portera que mieux.
Encore une fois, merci I Télé.

5 commentaires:

  1. Entièrement d'accord. Zemmour a juste été viré par l'un de ses 15620 employeurs. De là à parler de censure.

    RépondreSupprimer
  2. Un type qui se réclame "de gauche" doit pouvoir m'expliquer concrètement comment il compte s'y prendre pour que les 80 bonhommes les plus riches de la planète ne gagnent pas autant que les trois milliards les plus pauvres.
    Un type qui se réclame "de gauche" doit pouvoir m'expliquer comment il fait pour soutenir un candidat qui a annoncé que son adversaire était "la finance" et qui depuis, s'est torché les fesses avec son effet d'annonce.

    Comme le nouveau type de gauche (urbain, confortable, citoyen, éco-responsable) a définitivement renié le fondement politique du courant qu'il soutenait, il s'est mis depuis trente ans a combattre les épouvantails (les racistes, les antisémites, lézislamophobes, lézomophobes, Zémmour, Le Pen, etc.), qu'avaient dressé devant lui ses anciens ennemis de classe.
    Son combat politique, il le mène désormais contre une partie (pas forcément la plus riche...) de son propre peuple.

    C'est une forme de croyance (celle d'appartenir au camp du bien, du progrès, de la justice et des bisous dans le cou) qui l'aide a supporter un tel niveau de schizophrénie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éric, je crains que le malade, ce soit vous.
      Moi, je ne déteste personne, je combats les idées qui n'en sont pas car elles sont le fruit de disputes depuis la nuit des temps. Ce qu'on appelle en management les logiques de territoire.
      Quand on est de gauche, on est avant tout progressiste et quand on est modéré et consensuel, on est pragmatique.
      Et on essaie d'assumer, loyalement et ce n'est pas facile.
      La facilité est la radicalité et la critique ....

      Supprimer
    2. C'est bien ce que je craignais, vous vivez dans un monde binaire. Les gentilles lumières d'un côté contre les méchantes forces obscures de l'autre.

      La réalité c'est que, chez les petits blancs, vous êtes un bon paquet à avoir égaré en route vos hormones territoriales. Libre à vous de croire que c'est le progrès. Faudrait un jour que vous vous demandiez comment sont perçus les types comme vous dans le tiers-monde. Vous risquez d'être surpris. Z'avez entendu parler du concept de "toubab fragile?"

      "Et on essaie d'assumer, loyalement et ce n'est pas facile.
      La facilité est la radicalité et la critique ....".
      Mais vous assumez quoi, vous, au juste? C'est la radicalité des problèmes auxquels nous sommes confrontés qui imposent des mesures, réformes, plus ou moins radicales. Rien à voir avec votre sempiternelle moraline.

      Merci Didstat d'avoir toléré depuis l'origine de votre blog, l'expression de sentiments et opinions, contraires à votre sensibilité; mais soyons lucides, on ne tirera plus grand chose de ces échanges.

      Supprimer