jeudi 20 février 2014

Une certaine idée de l'Europe


Les images sont saisissantes. Difficile d'imaginer qu'une guerre civile d'une violence extrême est là tout près de nous au cœur de l'Europe
Comment rester insensible à de telles horreurs ? Comment ne pas prendre parti pour celui qui soufre face à celui qui torture et qui tue ?
Certes, la situation est complexe. Comme souvent il n'y a pas que les bons d'un côté et les méchants de l'autre. On dit même que des bastions importants de l'extrême droite sont particulièrement actifs au sein des manifestants. On dit aussi que le gouvernement en place a été élue démocratiquement.
D'accord,  mais comment justifier qu'un Parlement vote une loi anti-manifestation ? Comment expliquer qu'un gouvernement ne tienne aucune de ses promesses ?
Maîtriser une crise doit être de la responsabilité du pouvoir en place et non de ses opposants. La violence de la répression ne peut qu'alimenter un sentiment d'injustice et armer les mains des extrémistes.
Hier, je lisais un billet d'un blogueur réac apportant son soutien inconsidéré au gouvernement Ukrainien, aujourd'hui j'en lis d'un autre blogueur réac qui avec ses commentateurs ont des mots bien choisis pour  critiquer l'Humanité avec l'image caricaturée (mais pas vraiment fausse, à l'exception des commentaires extrêmes ) des communistes du passé.....
comment font ils avec ce conflit car je rappelle que le président Ianoukovitch est soutenu par les communistes ukrainiens et les néo communistes russes ?
J'ai entendu ce soir à la radio un franco-ukrainien declarer qu'il se battait pour une certaine idée de l'Europe....cela fait froid dans le dos quand on met en perspective les intentions de vote de nos concitoyens aux prochaines Européennes, d'autant plus que les 50% de votants seront difficiles à atteindre....
Trop gâtés....


2 commentaires:

  1. La situation en Ukraine est en effet complexe... Et je crois qu'elle n'indispose pas seulement les commentateurs réacs. On croit deviner une certaine anxiété au sommet de l'UE.
    Personnellement, je pense que c'est Jean-Pierre Chevènement qui a fait la meilleure analyse: http://www.chevenement.fr/Ukraine-L-ingerence-on-sait-ou-cela-commence-jamais-ou-cela-finit_a1594.html

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le lien. C'est vrai pour l'analyse mais il n'a pas de vraie solution à la résolution de l'insurrection.

    RépondreSupprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...