vendredi 28 février 2014

Pas d'accord à Yalta


Le drame ukrainien est très loin d'être résolu. Je me répète mais la complexité du problème géopolitique et les crispations des parties prenantes risquent de s'accroître dans les heures qui viennent. Certains le redoutaient, préférant même garder Ianoukovitch au pouvoir pour avoir la paix. Un peu comme ceux qui préféraient une URSS puissante et hégémonique sur un ensemble hétérogène à l'est au nom d'un soit disant équilibre des forces le plus souvent économiques.
Deux craintes pointent, une réaction militaire russe ou le risque d'une scission du pays. Les dernières nouvelles laissent penser que tout peut arriver.
Après avoir uriné ( avec raison même si le procédé est peu élégant, cet assassin ne mérite pas le respect) sur le portrait du président déchu, je pense que les femen vont pouvoir envisager de faire mieux sur celui du gentil Poutine qui est en train d'organiser l'invasion de la Crimée pour mieux contrôler la partie est de l'Ukraine ou sa totalité.
Différents reportages nous ont, semble t'il, confirmé que cette révolution était bien populaire. Il n'y a plus que ce pauvre Ianoukovitch ignorant encore qu'il n'est plus président, qui pense toujours qu'il a été renversé par des fascistes.
Tout ça est bien inquiétant, mais que peut on faire ? Je ne peux même pas montrer ma poitrine...que peut faire l'UE ? J'en sais rien mais faut le faire....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire