mercredi 9 septembre 2015

L'actualité décodée mais musclée ou je croyais avoir tout entendu mais il y a toujours pire..

Le sport, c'est bon pour la santé, c'est indéniable. Le pratiquer en salle peut favoriser les liens sociaux, les échanges.....seulement l'adage " un esprit sain dans un corps sain " n'est plus valable aujourd'hui . La connerie occupe largement la tête des musclés comme malheureusement la majorité de nos contemporains.
Mais là, on atteignait des sommets. Peu surpris sur les remarques acerbes sur l'accueil des réfugiés et la soudaine compassion pour les sdf, je n'étais pas au bout de ma peine. Il s'en est suivi une discussion animée sur le sort qu'on devait réserver aux migrants. J'étais "heureusement" trop éloigné pour intervenir. De la solution soft, " il faut les empêcher de rentrer à tout prix" on est passé par "le mieux pour eux, c'est de mourir noyés", jusqu'à, "il faudrait les tirer comme des lapins"....je croyais être à l'abri d'autres remarques de super beaufs quand j'ai cru entendre "qu'il fallait quand même un peu d'humanité".
Ouf !
Mais je me suis réjouis un peu tôt car la discussion s'est orientée sur la proposition de réforme du code du travail. Et là, faisant le lien entre les deux sujets une remarque a fusé. "tout est calculé, l'accueil des migrants pour mieux détruire le code du travail et nous obliger à accepter n'importe quoi !" Génial.
Le sujet impôts a suivi...mais j'avais mon compte.
J'ai encore eu la confirmation que
Le monde ne va pas bien.

4 commentaires:

  1. Ok Didstat. Le chômage a explosé depuis trente ans en Europe occidentale, les salaires (contrairement au prix du logement, de l'énergie, etc.) n'ont pas bougé depuis, et l'ensemble des syndicats patronaux et de nos élites (relisez la citation de P.Sutherland sous votre dernier billet) réclament l'accueil massif d'immigrés uniquement par qu'ils ont un coeur gros comme çà, et que la lutte contre la misère dicte leur conduite, pure et innocente comme la rosée du matin (contrairement au populo, ce salaud qui est rien qu'un gros beauf qui veut noyer les p'tis nenfants).

    Heureusement que vous êtes là pour décrypter l'actualité et non pour propager la parole de mouvements politiques qui ont fait de l'électorat immigré et musulman la condition de leur réélection, de la lutte contre la finance leur priorité politique, car n'en doutons pas, ils sont avant tout les amis des sans dents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La beaufitude est souvent exacerbée par manque d'éducation ou de culture ou d'ouverture d'esprit ou de coeur. Je ne leur en veux pas vraiment...
      Mais ceux qui les trompent, masquent la vérité, les embarquent dans des histoires improbables...les populistes ou les fachos sont responsables de leur ancrage dans la connerie...
      Arrêter avec les sans dents...vous avez un problème de dentition ou quoi ?

      Supprimer
    2. C'est comme si je vous demandais, lorsque que vous évoquez les sans éducation, sans culture, sans ouverture d'esprit, sans coeur, si vous avez un problème d'éducation, de culture, d'ouverture d'esprit, de coeur...
      Mais bon, si vous voulez, je le referais plus.

      Ce sont donc les populistes et les fachos (qui bien entendu tiennent les média, l'éducation nationale et dominent la pensée politique depuis l'après guerre) qui sont responsables de la connerie rampante dans notre pays... Z'êtes marrant.

      Votre usage systématique du terme "facho" n'est quant à lui pas du tout exacerbé par un manque d'éducation ou de culture. Son usage, chez le pavlovien de gauche, est à peu près l'équivalent de l'insulte "pédé" pour l'automobiliste moyen. Comme quoi, on est toujours le beauf de quelqu'un.

      Supprimer
    3. Alors oui, on est toujours le beauf de quelqu'un je vous l'accorde. Sauf qu'il y a une différence fondamentale entre facho et pede...l'un choisi de l'être, l'autre tente de l'assumer ...au mieux
      Je vous accorde aussi que j'ai usé du terme facho...il y a quelque temps on m'avait reproché de l'écrire fascho...c'était dans les années 70......
      Ok, je vais tenter d'éviter d'en parler comme ça mais c'est compliqué il paraît qu'il y en a 30 %

      Supprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...