mardi 3 juin 2014

Les aménités des régions


Dans son énorme bouquin consacré au capital, Thomas Piketty le confirmait la croissance économique est liée à la croissance démographique. Il est probable que l'augmentation du PIB est dû pour moitié à l'augmentation de la population.
La dernière étude de l'Insee d'une pertinence et d'une actualité extraordinaire démontre que ce principe est encore valable au XXI ieme siècle. Les régions les plus dynamiques d'un point de vue démographique le sont aussi dans le domaine économique.
Sur l'illustration, l'Aquitaine présente une croissance moyenne annuelle de plus de 0,5% par an depuis 2008. De mémoire sa croissance démographique est de près de 1%.
Cette région se caractérise par de nombreux avantages qu'on pourrait résumer par la douceur de vivre. Le climat, les nombreux attraits touristiques de la Dordogne, des Landes, la viticulture, la montagne, l'océan, le bassin d'Arcachon....seulement l'Aquitaine n'est pas la seule région à posséder des aménités susceptibles de booster le tissu économique local. Pays de Loire, Poitou Charentes confirment, mais quelles sont les raisons de la récession du Languedoc Roussillon ?
Tous les critères sont vérifiés. Cette région présente même l'avantage de jouxter une province des plus dynamiques de l'Espagne.
Les explications sont complexes en terme de structure économique mais peut être aussi sociologiques.
Bien sur, il serait facile de caricaturer. On pourrait dire que la moyenne d'âge n'est pas terrible, certes, mais la récession peut s'expliquer aussi par une frilosité, une volonté de repli sur soi....l'entre soi, refuser de partager cette si belle région.
Mais au fait, que vote t'on en général sous le soleil languedocien ? Oui c'est ça mais j'arrête les théories simplistes. En tous cas le faible coût  de la main d'œuvre espagnole n'y est pour rien. Il conviendra quand même de suivre la commune de Béziers et de faire un bilan de l'action de la nouvelle municipalité dans six ans.

Enfin, pour terminer, je vais joindre mes quelques écrits aux quelques millions de mécontents du nouveau découpage territorial.
Pourquoi l'Aquitaine, si dynamique , doit rester si petite ?
Sérieusement, j'ai bon espoir que les départements charentais et un département du limousin quitte ce géant Poitou-Centre-Limousin pour rejoindre logiquement les départements aquitains comme la loi sera susceptible de leur offrir cette possibilité.





2 commentaires:

  1. Ce n'est pas toujours le cas, mais aujourd'hui je partage totalement votre analyse (vous bossez à l'insee, vous?) et j'adhère complétement à votre conclusion. les Charente bien sûr (dans un échange sur France culture, Bussereau et Rousset avaient tellement l'air d'en avoir envie !), mais Corrèze ou Haute Vienne? le premier j'imagine et avec son dynamisme actuel.... je parle évidemment de Brive, pas de la future maison de retraite du Président (résident?) de la république.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le rose à des reflets de bleu mais un jour je parlerai moins jusqu'au jour où je ne parlerai plus.....dans un futur sans avenIr.
      Je savais que Bussereau était pour, je crains qu'une Royale ne le soit pas...
      Ceci dit qu'elle réussisse d'abord la loi sur la transition énergétique....ce n'est pas gagné.

      Supprimer