mercredi 11 juin 2014

Faut il être méchant pour gouverner ?

J'aurais aimé répondre définitivement négativement.
Les performances de FH dans les sondages depuis un an ou deux me confortent dans l'idée que la gentillesse ou l'empathie ne paye pas.
Mais au fait, comment définir la méchanceté ? Rousseau, Socrate ou Revault D'allaunes pourraient nous renseigner....ou d'autres commentateurs....
En tous cas, à la première question à VO on répond oui sans hésiter.

2 commentaires:

  1. Qui vous fait croire que Hollande est gentil ? Et empathique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison je ne peux être sur de rien.
      J'ai piqué mon titre à une émission de France Culture commentée sur leur site par un "connaisseur" qui propose un lien sur mon blog. Étonnant, non?
      Pour revenir à vos questions, on pourrait aussi se poser la question mais qu'est ce la gentillesse ? Une bonté naturelle, une bienveillance perpétuelle, une lâcheté bien intentionnée...un peu de tout ça et plein d'autres choses encore. Pour l'empathie, c'est plus facile mais bien entendu tout ça reste bien subjectif.
      Ce qui est sur, c'est que tout le monde au PS sait qu'il est consensuel. Par extension, on peut penser qu'il est empathique. Par ailleurs, beaucoup lui reproche sa mollesse, est ce une mollesse gentille ou trop molle ou lâche.
      Tous les reproches à droite et à gauche convergent quand même vers l'idée d'une maladresse gentille.
      Quoiqu'il en soit, cela n'empêche pas la compétence ....

      Supprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...