mercredi 19 juin 2019

Personne ne peut les encadrer

Les cadres, sont ils les nouvelles vaches à lait du pouvoir en place ?
Tout le monde avait pu remarquer que tous les exonérations ou autres avantages ne concernaient pas les cadres. Aux alentours de 4 000 euros, on était considéré potentiellement comme riche. Il y a déjà quelque temps FH le déclarait pour d'autres raisons. De même, les personnes qui manifestaient le samedi n'étaient pas loin de le penser encore ces temps-ci. Ainsi, cette catégorie est la dernière toujours concernée par la progression des impôts. Les vrais riches sont trop riches.
Ces cadres ne seront exonérés de la TH qu'en 2023, peut-être (c'était prévu en 2020-2021).
Personne n'y voit d'inconvénient.
Certes, il ne faut pas s'y tromper, ils ne sont vraiment pas à plaindre... à condition qu'ils gardent leur boulot.
Dans le cas contraire, après six mois de chômage, leurs revenus baisseront drastiquement, plus de la moitié.  C'est nouveau. Six mois, c'est très court. Cette décision doit être le résultat de "l'accélération" de la société ou de sa "modernité tardive". Dans tous les cas, le gouvernement n'est pas prêt à rentrer en "résonance" avec les personnes concernées.
Cela dit, la dernière réforme portée par Muriel Pénicaut ne manque pas d'imperfections. Son lapsus " réforme pour la précarité " est pour le moins révélateur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un maire vocifère pour un cinquième mandat qui serait de trop

Le maire de Villenave d'ornon n'aime pas la contradiction. Ce n'est pas là son seul défaut. Il ne peut pas toujours se contrôler...