vendredi 4 avril 2014

Le rebond de l'économie française



L'Insee titrait "La zone euro retrouve un peu de tonus". C'est encourageant mais on revient de loin.
On peut lire un peu plus loin que le PIB a tout juste retrouvé son pic du premier trimestre 2008, fin 2013.
Les mauvaises langues diront un quinquennat pour rien. Celui de Sarkozy évidemment...ce n'est pas faux.
En même temps, la moyenne de la zone euro est encore à 2% en-dessous du même pic. Nos politiques ou notre système économique et social ne sont pas si nuls.
Les prévisions de croissance sont de 0,1% au premier trimestre et 0,3% au second.
FH et sa politique économique méritent ils toutes les critiques (et la défaite électorale)  ?
J'entendais hier encore des contre vérités dans la bouche de journalistes influents : " le déficit à augmenté en 2013". C'est faux, il a baissé de 0,6%...mais un peu moins qu'attendu (-0,8%).
Des efforts importants seront encore nécessaires et tout le monde n'est pas prêt à l'assumer. La lâcheté ou la traîtrise, ce qu'on appelle en réalité le sens politique de EELV est emblématique à cet égard.
Pourtant, l'output gap (écart entre le niveau potentiel et le niveau effectif de production) de
l'économie française semble très favorable. Il est nettement négatif, ce qui démontre un potentiel de rebond économique très significatif.
C'est tout ce que je souhaite. Certains pourraient alors regretter de jouer les déclinistes. Car, par ailleurs, on peut penser, qu'hormis son don pour faire le buzz, Ségolène Royale est bien capable de mettre tout en œuvre pour faire une politique environnementale en adéquation avec les besoins et les moyens du moment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...