samedi 9 mai 2015

Le socialiste, ce has-been

Qui sont les nouveaux ringards ?
Quelle est la politique la plus désuète ?
Quel parti est bientôt obsolète ?
Quel est l'oxymore le plus connu ?
Avec ce qu'on lit ici ou là, avec ce qu'on entend à droite à gauche, les réponses à ces questions deviennent tout d'un coup évidentes.

Les nouveaux ringards, c'est simple, ce sont les socialistes, surtout la part qui, si l'on entend bien la vox populi, soutient encore le gouvernement. Ces gens n'ont rien compris à la société, aux besoins de l'être humain, ils sont déconnectés de tout et n'apportent rien.
Évidemment, cela mérite quand même deux minutes de réflexion, mais le contraire est tellement évident qui n'est nul besoin d'en faire la démonstration. Sans eux le vingtième siècle et même l'actuel ne seraient rien. Je ne parle pas seulement des avancées sociales, la liste est trop longue. Je pense surtout aux progrès en matière de paix, humanisme, conditions de vie, solidarité entre les les états et entre les générations, laïcité, démocratie, économie, liberté d'expression....
Encore pire, les socialistes pro gouvernementaux. Ils ne seraient pas ou plus de gauche. Les socio libéraux seraient  des horribles fachos et la social-démocratie, c'est caca. Il est exact que rien est parfait à l'image du reste de la société, mais les réformes et les actions gouvernementales sont nombreuses et toujours orientées dans un sens : plus d'emploi, plus de justice, plus d'éducation....pour s'en convaincre il suffit de prendre ou reprendre connaissance de tout ce qu'il a été réalisé en trois ans. Objectivement, il n'y a pas beaucoup d'inspiration de droite la dedans.
La politique la plus désuète serait donc le socialisme, puisque les résultats ne sont pas la. Il est vrai qu'aujourd'hui ils vont dans le bon sens mais restent encore timides. Cette fameuse courbe du chômage plombe tout. Cela dit, les dix années précédentes n'ont pas été plus brillantes. Pour enfin
observer des bons résultats, il faut revenir à une période antérieure. Justement celle de Jospin dont certains estimaient qu'il n'était pas assez à gauche et ont réussi l'exploit de nous priver d'un excellent homme d'Etat.
Le futur parti obsolète qui devrait succéder à l'UMP serait donc le PS. Seulement, chaque décennie nous assistons à l'effondrement du parti des conservateurs. Il change de nom comme d'idées alors que le PS est toujours là avec une réelle volonté de progresser encore, qu'on signe la Motion A ou B....
La victoire socialiste sera, si les soutiens des premières heures arrêtent de snober, caricaturer et critiquer le travail du gouvernement sans retenue. Valls n'est pas le plus à gauche du monde mais il n'est pas tout le gouvernement. Après le congrès, pour éviter la cata d'un retour d'une droite bête et revancharde, il faudra se rassembler, arrêter la critique idéologique et revenir à un peu plus de pragmatisme.

9 commentaires:

  1. Je pense que même Nicolas doit éclater de rire, en lisant ce genre de billet. J'espère que vous aussi, d'ailleurs, en l'écrivant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça faisait longtemps. Vous êtes en forme.

      Supprimer
  2. Et personne n'a prétendu que les socialistes étaient les nouveaux ringards. Ou alors, quelqu'un qui serait resté absent de France un gros demi-siècle, peut-être…

    RépondreSupprimer
  3. Tout est dit dans le titre, y'a rien à ajouter ...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour cet article aurait pu figurer dans votre blog général mais je le trouve sur la commune donc je prends la peine de vous répondre car effectivement beaucoup de choses nous gênent nous les socialistes (sans carte) qui deviennent de plus en plus nombreux. pour ce qui est du gouvernement disons clairement que pas grand chose n'est fait pour la classe ouvrière à part bien sur un léger soupoudrage. Car oui ils engagent des réformes mais reviennent vite en arrière. S'est n'importe quoi!
    Pour ce qui est de notre commune nous constatons une fois de plus que les élus PS n'informent personne de leur prise de position concernant les dossiers ou en votent d'autres on se demande pourquoi? Et pourtant il y a beaucoup à dire sur la gestion et les décisions de notre Maire et de ses apôtres (conseillers) mais s'est là aussi le silence. Serais-ce leurs indifférences ou leurs incompétences, ou les 2, envers les électeurs qui leurs permettent de nous laisser "tomber" ??? Fut un temps, un peu lointain j'en conviens, où les élus tels que Marixtu B., Sylvère D, etc.. tractés pour nous informer. S'est sur aujourd'hui la section fait des économies. je n'ai jamais vu, depuis que la nouvelle équipe PS est en place, un tract d'infos indiquant leur prise de position sur telle ou telle délibération importante et pourquoi. Le PP il est tranquille pour les prochaines élections pas de doute il sera réélu car il n'y a pas d'opposition franche et il le sait bien et nous on le voit bien.

    RépondreSupprimer
  5. Les finances à Villenave d'Ornon : Je n'ai pas encore étudié le budget (faute de temps) mais je découvre une fois de plus que nous avons une cagnotte de 4,5M € soit 12% du budget en fonctionnement (Réf : journal municipal été 2015). Alors quand l'autre (PP) nous dit qu'il n'augmente pas les impôts locaux il nous ment : Si! Si! Puisqu'il laisse augmenter la base fiscale. En plus, il cagnotte sur notre dos! Il se fout bien de notre poire (je suis poli) et heureusement que notre gouvernement serre un peu la ceinture aux municipalités sinon quelle serait l'escalade !!!!! Sans compter que notre Président avait demandé aux municipalités de ne plus embaucher et à Villenave, croyez moi sa embauche à tout va et dans certains services pour pas avoir une meilleure efficacité (bon nombre de personnes ne veulent pas donner leur nom quand on les a au bout du fil, trimballé de service en service car "personne" ne sait pour une location de salle par exemple, on vous dit que l'on va vous rappeler 15 jours après toujours rien ou on vous raccroche au nez, la liste est longue longue longue . Franchement, si vous pouvez, choisissez une autre commune vous avez tout à y gagner.

    RépondreSupprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...