samedi 2 mai 2015

Le jour où elles porteront des jupes trop courtes !

Il y a quelques années j'avais été surpris, amusé mais aussi interloqué en lisant un article du règlement du collège de mon fils (qui vient d'avoir trente et un ans) précisant que le port de string apparent était naturellement interdit. Je synthétise mais l'idée était celle-ci. Le string visible entre le pull très court et la jupe très basse et tout aussi courte n'était pas toléré et susceptible d'un renvoi.
Il y a presque vingt ans nous ignorions notre bonheur d'être obligé de faire respecter quelques règles simples de vie en communauté.
Cela était sûrement ostensible et non ostentatoire. En tous cas, cela n'avait qu'un objectif bête et vulgaire, se faire remarquer notamment de la gente masculine et de bien piètre manière. C'est amusant car à cette époque les femmes qui portaient des strings étaient considérées pour le moins comme des femmes libérées Ne craignant pas de subir une ficelle bien mal foutue dans la raie la plus longue de leur anatomie. Il n'était là pas question de fédérer quoi que ce soit ou de créer une secte.
Il est finalement dommage que nous n'ayons pas eu le réflexe de créer la religion du slip court. Finalement, c'est une affaire privée qui n'entrave pas la liberté des autres. En respectant un minimum de garanties citées plus haut, ce n'est vu pas personne, ça n'influence et ne perturbe personne.
Au contraire de la jupe trop longue qui lorsque qu'on enlève le voile rappelle encore astucieusement son identité religieuse.
Sans réaction, il était prévisible que les jupes longues envahissent les collèges et les lycées dans les mois à venir car il est important de prouver qu'on est une " bonne musulmane". Cela aurait pu s'assimiler à des provocations d'adolescentes pas finies comme le string. Seulement le message insidieusement soutenu par les adultes coreligionnaires n'est pas un enfantillage.
Tout cela est grotesque. Cela dit, ce ne serait pas simple d'imposer la jupe courte.
C'est idiot mais la question de l'uniforme du collégien pourrait être à nouveau posée. Ce qui nous ferait reculer d'un bon demi siècle.
L'affaire est sérieuse car seule l'éducation est de nature à participer au recul de l'influence des religions dans une société qui prône la liberté et l'égalité...et en plus c'est très laid cette jupe...


7 commentaires:

  1. L'uniforme serait en effet une solution efficace et fort simple. C'est bien pourquoi il n'en sera pas question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pessimiste , monsieur Goux ?

      Supprimer
    2. Non, Didier Goux est un communiste chinois planqué en Normandie.

      Supprimer
    3. D'ailleurs, pour se nourrir, il échange des chiens contre des écrans plats construits par de petits enfants.

      Dsl de troller, mais bon, c'est dimanche.
      ;)

      Supprimer
  2. Pour l'instant, la jupe longue (au mieux) n'est pas encore imposée à toutes les femmes.
    Il y a 10 ans, les musulmans exigeaient des repas sans porc dans les cantines.
    Aujourd'hui, on est passé au degré supérieur: on veut du Hallal, sous prétexte que c'est bon pour tout le monde. Et demain ?
    Vivre sa religion au quotidien, pourquoi pas, à condition de ne pas imposer ses règles à tous. On a su l'éviter avec le christianisme et le judaïsme, et ça n'a pas été facile.
    Aura-t-on la même force pour ce qui est de l'islam ?
    Chacun pourra-t-il conserver son individualité dans un monde déjà tellement soumis aux règles liberticides sous couvert du mieux vivre de la collectivité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on a su l'éviter avec les autres religions, est ce qu'on s'y prend bien avec l'islam ? Pour l'instant on cherche, pourtant ça va devenir un enjeu capital

      Supprimer
  3. l'uniforme pour tous n'est pas une régression mais surtout un moyen de mettre tout le monde à égalité dans ces établissements scolaires, publics ou privés où certains peuvent se payer des fringues de marque alors que d'autres s'habillent au supermarché. Ca permettrait de ne plus différencier les riches, les pauvres, les musulmans, les catholiques, les juifs, etc... Alors oui à l'uniforme comme dans les pays anglo saxons, les élèves n'ont pas l'air d'y être malheureux et en plus ils font du sport , des activités culturelles, etc... Il faut arrêter de surprotéger ces gosses trop chouchoutés, l'uniforme ce n'est pas la mort quand même et c'est même "tendance". Ca fait américain c'est classe ! (réflexion faite par mon ado il y a qq années).
    Sortis de l'établissement ils pourront montrer leurs strings, tatous ou piercing.

    RépondreSupprimer