mercredi 29 avril 2015

La panne

Tout le monde se moque deja. Une panne, ça n'arrive à personne, ou alors on se tait.
Pourquoi avouer fait aussi ridicule ?
Pourtant, quel est l'homme, le blogueur à qui ce n'est arrivé ?
Dépassé un certain âge cela ne peut être évité. La vie épuise et tout se vide. Le désir et l'envie comme le reste. Mais comme on se sent penaud, idiot et honteux dans le regard de l'autre, dans le regard des autres.
Après tout ce n'est pas grave. On doit se foutre de tout. Plus aucun sujet n'a d'intérêt.
Plus exactement, rien ne déclenche l'envie.
Il est vrai qu'écrire un billet qui n'a aucun intérêt sur un sujet dont tout le monde se fout n'est pas particulièrement motivant. Et puis les jours passent et on reste en panne. Tant mieux pour mes lecteurs obligés, tant pis pour les autres.
Un de mes commentateurs avisés m'avait averti : ce blog partait à vau-l'eau .
Il avait raison. La panne guettait.
Sans celle-ci, j'aurais pu vous dire que l'économie va mieux selon l'Insee, selon les ménages,  mais pourquoi la bourse chute lourdement, que la réforme du collège est bien indispensable, que je préfère la Motion A, que l'horreur est partout et les Népalais ont tort de se noyer car la Méditerranée tremble, qu'il faut prier pour éviter une réplique en Indonésie, mais enfin cette fin de mois d'avril est bien fraîche et instable....

6 commentaires:

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...