jeudi 2 juillet 2015

Le référent d'homme grec

La Grèce doit rester dans la zone euro ; c'est une question de survie pour la filière bovine française et particulièrement pour la région ALPC. Cette nouvelle région qui est devenue au détour d'une loi, la plus grande région agricole européenne ( en valeur) doit rayonner. 
Les enjeux économiques sont donc capitaux. Il faut aider la Grèce. Pas pour sauver l'Europe, pas pour  l'euro, pas pour améliorer les retraites grecques, ou abandonner enfin l'austérité....il faut aider la Grèce afin d'aider nos éleveurs afin de sauver une région à peine née. 
Ces grecs mangent donc beaucoup de bœuf mais n'en ont pas. Sans l'euro, leur future monnaie ne vaudra rien et ils ne pourront plus acheter de bœuf. Un drame, sauf pour l'environnement.
Rassurons nous, les bourses croient en un accord prochain. Et elles ont du nez....la crise de 2008....
Ce monde ne va pas bien. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...