dimanche 5 juillet 2015

Le courage de dire non, vraiment ?

Au-delà des enjeux économiques, financiers et politiques, on peut noter qu'un peuple vient de dire non en disant oxi alors que la plupart des gens qui disent nein aurait préféré un nai pour un oui. Est ce que la langue influe sur la pensée ?
Du coup, ce oxi est peut être réellement un grand oui, à l'Europe ou à autre chose ...
Oxi ne veut pas être l'exit de l'euro. Ce n'est pas un nai au grexit mais un vrai nai à l'Europe. Le contraire du non français de 2005, pourtant soutenu par ceux qui n'ont pas voté oui.
De toutes façons, le non est devenu oui. Mais que deviendra l'oxi ?
On n'en sait rien. On sait juste que tous ces négociateurs ont perdu des mois pour rien. Pourtant le resultat n'y est pour rien.
La date buttoir du 30 juin est devenue le 20 juillet. Et celle du 20 juillet ? En attendant, les conditions de vie du peuple grec s'améliorent elles ? Oxi ?
Est il  courageux de dire non quand on ne connaît pas la question ? Bien sur que oxi.
Est ce une question de fierté ? Moi je dis oxi. Je crains plutôt qu'ils ont dit oxi car ils n'avaient plus rien a perdre comme l'alpiniste qui chute en entraînant toute la cordée.
Il est temps de faire preuve d'un peu d'humanité et de solidarité d'un côté et de modestie de l'autre.
Sinon on va continuer à jouer à qui perd perd ou à perdant perdant.
Ce monde ne va pas bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire