mardi 31 mai 2016

Ne te trompe pas François

On peut comprendre que le doute peut quelque peu titiller les meilleurs esprits de gauche quand on constate,  qu'au delà d'une adhésion sans faille de ministres dignes de confiance, du premier ministre ( mais là on devrait se méfier), qu'un syndicat réformiste autrefois partisan de l'autogestion, soutienne ardemment la loi travail et particulièrement l'article deux.
Hormis l'évidence que le diable n'est pas la cgt, pas plus que les gens de la CFDT sont des anges, il conviendrait juste de se mettre dans la peau d'un salarié moyen qui travaille dans une entreprise de taille en dessous de la moyenne et qui ne dispose d'aucuns moyens de s'informer pour mieux enrichir le dialogue social que son patron ne manquera pas de développer ( comme s'il n'avait que ca à faire).
L'être humain est comme ça, il a besoin de cadre, de limite et à la fois de liberté dans ce cadre pour vivre et travailler au mieux dans le meilleur des mondes. Alors, c'est parfois pénible de devoir se plier à  telle ou telle réglementation dont la négociation a échappé complètement, mais devoir se bagarrer avec son patron pour une évidence.....Le contraire peut exister aussi, mais il est rare qu'un salarié licencie son patron ou le prive d'augmentation ou de primes pendant des mois ou des années.
Alors, la CFDT que j'ai quittée il y a un peu plus de vingt ans ( oui en 95) avec regret poursuit un objectif , retrouver son lustre d'antan. Elle l'a perdu dans les grandes entreprises et dans la fonction publique, son terrain est désormais les entreprises plus modestes...tiens tiens, là où justement on peut plus facilement réaliser des accords d'entreprise ...bousculer la hiérarchie des normes....un vieux reste de l'autogestion...Ne pas oublier que ce syndicat est à l'origine des fameuses 35heures...que j'approuve mais qui reste un succès plus que modeste aux yeux de la majorité...
Donc, mon cher François, il est probable que je me trompe mais il est possible aussi que d'autres raisons poussent ce syndicat réformiste à prendre position pour cette loi..
L'article deux doit être plus qu'encadré, il doit être restreint à quelques points ....
Dans ce contexte, je crains que tout le monde ait tort....et le tort tue

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...